Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Attentats dans l’Aude : imams et aumôniers se recueillent devant le Super U de Trèbes

Rédigé par Benjamin Andria | Lundi 2 Avril 2018



Une délégation de l’Union des mosquées de France (UMF), conduite par son président Mohammed Moussaoui et rejoint par des imams et aumôniers de la région de l’Aude, a déposé une gerbe de fleurs devant le Super U de Trèbes en mémoire aux victimes des attentats du 23 mars. © UMF
Une délégation de l’Union des mosquées de France (UMF), conduite par son président Mohammed Moussaoui et rejoint par des imams et aumôniers de la région de l’Aude, a déposé une gerbe de fleurs devant le Super U de Trèbes en mémoire aux victimes des attentats du 23 mars. © UMF
Près de dix jours après l’assaut terroriste du supermarché de Trèbes, qui a conclu le parcours meurtrier de Redouane Lakdim depuis Carcassonne, les portes du Super U restent closes. Trois personnes y sont mortes, un client, un employé et le gendarme Arnaud Beltrame.

A la mémoire des victimes de Trèbes et Carcassonne, une délégation de l’Union des mosquées de France (UMF) rassemblant des présidents et membres des régions Occitanie et PACA, s’est rendue, samedi 31 mars, au Super U pour y déposer une gerbe. Le groupe comptait aussi dans ses rangs le président de la grande mosquée de Narbonne, des imams et des aumôniers de la région.

Sur place, la délégation, conduite par le président de l’UMF Mohammed Moussaoui, « a exprimé aux gendarmes en charge de la sécurité des lieux, toute sa reconnaissance et sa gratitude pour leur sacrifice, leur courage et leur abnégation au service de notre sécurité et celle notre pays », a-t-on fait savoir dans un communiqué. Elle a également pu échanger avec la directrice du magasin Super U Samia Menassi, à la tête de l'établissement depuis 25 ans, et « lui exprimer son soutien et sa solidarité face à cette épreuve douloureuse ».

Avant cette visite, une rencontre organisée par l’UMF dans le cadre de son programme consacré à la lutte contre la propagande extrémiste et la radicalisation des jeunes avait réuni imams, aumôniers, responsables de mosquées et jeunes « pour traiter et des valeurs communes et de leur promotion en faveur de la cohésion de notre société ». Une rencontre qui a débuté par une minute de silence à la mémoire des victimes des attentats dans l'Aude.

Lire aussi :
RAMF 2018 : une minute de silence en mémoire des victimes du terrorisme (vidéo)
Attentats dans l’Aude : les hommages unanimes des musulmans de France à Arnaud Beltrame