Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Amena Khan contrainte de se retirer de la campagne L’Oréal pour des tweets anti-Israël

Rédigé par Benjamin Andria | Lundi 22 Janvier 2018



Amena Khan contrainte de se retirer de la campagne L’Oréal pour des tweets anti-Israël
Hier encensée, aujourd’hui critiquée. Amena Khan, récemment révélée par L’Oréal Paris qui en a fait son égérie pour une publicité, est dans la tourmente après que des tweets anti-israéliens datés de 2014 aient été épinglés le week-end du 20 janvier. Une tourmente telle qu’elle a décidé de « se retirer » de la campagne publicitaire en accord avec la marque de cosmétiques, a-t-elle annoncé lundi 22 janvier sur Instagram.

La mannequin est vilipendée pour des positions qui lui valent même des accusations d’antisémitisme par les défendeurs les plus zélés d’Israël.

C’est en pleine opération israélienne contre Gaza en 2014 qu’Amena Khan est sortie du bois pour dénoncer les actes perpétrés par Israël contre les Palestiniens. « Vous répétez tout le temps "personne n’est au-dessus de la loi". Et bien, selon le droit international, Israël est un Etat illégal. Pourtant, vous les soutenez. Expliquez », écrivait-elle le 10 juillet.

« Israël = Pharaon. Tous les deux sont des tueurs d’enfants. InchAllah, la défaite attend aussi le premier ; ce n’est qu’une question de temps », tweete-t-elle également le 21 juillet. Et d'ajouter le même jour : « Puisque la situation des Palestiniens est comparable à l’Holocauste, il est temps que les Nations unies interviennent et leur façonnent un Etat dans un autre pays. Ce n’est que justice. »

Amena Khan exprime ses regrets, L'Oréal applaudit

« Je regrette profondément le contenu des tweets que j’ai écrit en 2014 et je m’excuse sincèrement pour le trouble et le mal que j’ai causé. Soutenir la diversité est une de mes passions, je ne discrimine personne », fait-elle savoir, annonçant avoir supprimé les tweets en question « dans la mesure où ils ne représentent le message d’harmonie que je défends ».

« J’ai récemment pris part à une campagne qui m’a excité car il célébrait l’inclusion. Avec grand regret, j’ai décidé de me retirer de cette campagne car les discussions actuelles qui l’entoure détourne d’un sentiment positif et inclusif qu’elle est sensée délivrer », indique Amena Khan.

Un porte-parole britannique de L’Oréal a fait savoir à la presse que la marque « apprécie » les excuses d’Amena Khan, affirmant qu’elle est « engagée pour la tolérance et le respect envers tous les peuples ». La célèbre enseigne de cosmétiques fait partie des cibles du mouvement international BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) contre Israël. Elle avait été vertement critiquée en 2014 après un don de produits Garnier (dont L'Oréal est propriétaire) à l'armée israélienne, qui a valu un tollé auprès des défenseurs de la cause palestinienne. Amena Khan collaborait avec la firme internationale depuis fin 2016.

Lire aussi :
Amena Khan, la nouvelle égérie voilée de L’Oréal Paris qui fait sensation (vidéo)