Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Allemagne/Autriche: 25 millions de Coran en distribution gratuite pour les germanophones

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 13 Avril 2012



Un groupe de musulmans installés en Allemagne a lancé une opération inédite de distribution gratuite de Coran. Leur objectif : écouler 25 millions d'exemplaires du Livre sacré de l'islam traduit en allemand en Allemagne, en Suisse et en Autriche afin de permettre à chaque foyer d’avoir une copie et de prendre connaissance du message religieux, selon Ibrahim Abou Nabie.

Ce chef d'entreprise de 47 ans, d'origine palestinienne est à l’origine du projet « Lies ! » (« Lis ! » en français) et explique qu'il veut « apporter la vérité dans le cœur des gens ». Quelque 300 000 Coran ont déjà été distribués, notamment durant le week-end de Pâques où des points de distribution dans une trentaine de villes d'Allemagne ont été mis en place par le groupe.

Pour financer ce projet, les musulmans sont mis à contribution : pour chaque exemplaire du Coran à la couverture rouge acheté, les musulmans financent la distribution gratuite d'une traduction du Coran à la couverture bleue.

Mais cette opération n’est pas vue d’un très bon œil par les autorités et suscite l'inquiétude de la classe politique qui dénonce, une « exploitation » du Livre sacré « à des fins extrémistes » selon Volker Kauder. Le chef du groupe parlementaire des Unions chrétiennes (CDU/CSU), dont est issue la chancelière Angela Merkel, a « fermement » condamné jeudi 12 avril cette initiative.

Le Parti social-démocrate SPD a quant à elle appelé à poursuivre la surveillance des salafistes, dont seraient issus Ibrahim Abou Nabie et son groupe de prédicateurs.

Une porte-parole du parti libéral FDP a elle aussi jugé « inexcusable » que ces distributions « exploitent l'écriture sacrée comme moyen de propagande au service de l'extrémisme ». Mais « tant que les distributions ne violent pas la loi, une interdiction dans un Etat de droit n'est pas envisageable », a-t-elle indiqué. Si une telle décision venait à être prise, la liberté religieuse n’en serait que plus menacée.

Lire aussi :
Allemagne : une compagnie de taxi pour musulmans
Allemagne : le premier centre de théologie islamique inauguré dans une université publique
Allemagne : la justice interdit la prière à l’école