Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Abdelkader Merah renvoyé aux assises pour complicité d’assassinats

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 16 Mars 2016



Abdelkader Merah, soupçonné d'avoir été le complice de son frère Mohamed, auteur des tueries de Toulouse et Montauban, va comparaître aux assises.
Abdelkader Merah, soupçonné d'avoir été le complice de son frère Mohamed, auteur des tueries de Toulouse et Montauban, va comparaître aux assises.
Quatre ans après les faits, le frère de l’auteur des tueries de Toulouse et Montauban en mars 2012 a été renvoyé aux assises spéciale - car spécialement composée - par les juges antiterroristes. Abdelkader Merah comparaîtra donc pour « complicité d’assassinat ».

Un autre complice présumé a été renvoyé par les trois magistrats : Fettah Malki, accusé pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste ». Il est soupçonné d’avoir fourni un pistolet-mitrailleur Uzi et un gilet pare-balles au tueur.

Un non-lieu a été en revanche prononcé pour Mohamed Mounir Meskine, soupçonné d’avoir participé avec les frères Merah au vol du scooter utilisé lors des attaques. Les décisions des magistrats correspondent aux réquisitions du parquet de Paris il y a un mois. Le procureur estimait alors qu’Abdelkader Merah a été « un vecteur indéniable de radicalisation et dans la mise en œuvre des principes mortifères relayés par les groupes terroristes ».

Lors de l’enquête sur l’implication du frère aîné du tueur dans les tueries, un iPod et un lecteur multimédia avaient été retrouvés. Les experts avaient trouvé dans l'iPod des notes effacées, contenant des conseils pour échapper à la vigilance des autorités. Dans le lecteur multimédia, des fichiers audio en arabe évoquaient des techniques de dissimulation (possession de plusieurs téléphones, approvisionnement en armes, « camouflage » au sein de la société d’un pays). Dans les deux cas, l’accusé a minimisé ces preuves.

Lire aussi :
La Légion d'honneur décernée à Latifa Ibn Ziaten à l'Elysée
Latifa Ibn Ziaten : même sans Merah, « je tiens à un procès »
Rapport sur l’affaire Merah : la DRCI mise en cause
Mohamed Merah manipulé, trahi et lâché par les services secrets français
Toulouse : les musulmans pris en otage par Mohamed Merah, la campagne électorale vire au tout-sécuritaire




Loading