Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Sur le vif

A l’approche de Pâques, Pessah et du Ramadan, la sécurité des lieux de culte renforcée par l’Etat

Rédigé par Lina Farelli (avec AFP) | Vendredi 19 Mars 2021 à 12:01

           


A l’approche de Pâques, Pessah et du Ramadan, la sécurité des lieux de culte renforcée par l’Etat
Pour être informé de l'actualité du fait musulman, téléchargez notre application en un clic et recevez nos notifications.

À l'approche des fêtes chrétienne et juive des Rameaux, de Pâques et Pessah et du mois du Ramadan, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a demandé aux préfets de renforcer la sécurité autour des mosquées, des églises et des synagogues.

Dans un contexte de « persistance de la menace terroriste », Gérald Darmanin souhaite que leur attention « se porte tout particulièrement sur les rassemblements et offices qui concentrent traditionnellement des publics nombreux en certains lieux et à certaines heures et constituent par conséquent des cibles à la symbolique forte », a-t-il signifié dans un télégramme consulté par l'AFP mercredi 17 mars.

Les chrétiens et les juifs célèbrent respectivement du 28 mars au 4 avril les Rameaux puis Pâques, et Pessah, tandis que les musulmans s’apprêtent à entrer dans un mois de jeûne le 13 avril qui prendra fin le 13 mai avec l’Aïd al-Fitr.

Gérald Darmanin, qui en appelle à « la mise en place de mesures de vigilance et de sécurisation renforcées » autour des lieux de culte, conseille aux préfets de veiller à une « limitation du nombre d'accès aux lieux de culte », de porter « une attention particulière aux véhicules » stationnés à proximité des lieux de rassemblement, et renforcer la présence des forces de l'ordre aux heures d'arrivée et de départ des fidèles. Il recommande également d'engager « sur les lieux et édifices les plus sensibles ou les plus emblématiques à l'heure des rassemblements et des célébrations » des militaires de l'opération Sentinelle.

S’agissant du culte musulman, le ministre demande « une attention particulière » au quotidien dès le coucher du soleil, au moment de la rupture du jeûne « potentiellement susceptible de générer des rassemblements importants de personnes sur la voie publique et aux abords des mosquées ».

Lire aussi :
Ramadan 2021 : quelles dates en vue pour le début et la fin du jeûne ?