Connectez-vous S'inscrire
L’Émir Abdelkader au miroir de la photographie
Infos pratiques
le Samedi 8 Décembre 2018, 19:00 - 21:30
La Maison Soufie, 8 rue Raspail
93400 Saint-Ouen
Description
Une lecture soufie de la photographie - Conférence projection avec Ahmed Bouyerdene

AbdelKader au miroir de la photographie, une lecture soufie de la camera obscura.

Politique et mystique, chantre de la réconciliation entre l’Orient et l’Occident, l’émir Abdelkader est également une figure édifiante de la conciliation entre tradition et modernité. Ses visites en Europe pour assister aux Expositions universelles de 1855 et 1867 témoignent de son intérêt pour le progrès et l’innovation technique dont son siècle est si fécond.

De la locomotive à vapeur, à l’imprimerie en passant par les machines textiles, c’est son enthousiasme pour la photographie, invention phare de son siècle, qui éclaire le mieux l’originalité de son rapport à la modernité. Alors qu’elle est rejetée par les milieux religieux et méprisée dans certains cercles intellectuels et littéraires, l’émir AbdelKader voit dans la camera obscura un support de méditation et de pédagogie spirituelle sur la relation entre la Réalité divine (Al-Haqq) et la réalité contingente. A travers cette lecture spirituelle de l’appareil photographique, il nous invite à considérer les innovations technoscientifiques comme un moyen opportun de progrès spirituel.

Lire aussi : Le chemin vers l’Histoire : l’exemple de l’émir Abdelkader

Ahmed Bouyerdene est chercheur associé à l’IREMAM-UMR 7310, CNRS-IEP- Aix Marseille Université et membre de la chaire Unesco « Emir Abdelkader pour les Droits de l'Homme et la Culture de Paix ».

Diplômé d’une Ecole nationale supérieure d’arts (DNSEP, 1994), c’est par passion qu’il s’est engagé en 2002 dans la recherche historique sur la figure et l’œuvre de l’émir AbdelKader (Doctorat en études méditerranéennes et orientales, 2010). Figure politique et mystique de l’époque moderne, Abdelkader est une source inépuisable de réflexion et de méditation sur les rapports entre le divin et l’humain, l’histoire et la méta-histoire, la tradition et la modernité. Il est persuadé qu’Abdelkader est une figure emblématique pour notre XXIe siècle, siècle de transition radicale, par sa capacité à harmoniser les contraires.

Il est l’auteur de « Jdûd, portraits d’une génération » (Lemessage 2018), « La Guerre et la Paix, Abd el-Kader et la France » (Vendemiaire, 2017), « Abd el-Kader, l’harmonie des contraires » (Seuil, 2008).