Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Une trentaine de chaînes télévisées islamiques interdites dans le Cachemire indien

Rédigé par Lina Farelli | Mercredi 1 Août 2018



Une trentaine de chaînes télévisées islamiques interdites dans le Cachemire indien
À la demande des responsables gouvernementaux indiens, les opérateurs de câbles de télévision de Jammu-et-Cachemire, l’unique État à majorité musulmane en Inde frontalier avec le Pakistan qui revendique cette région, ont arrêté la diffusion d'une trentaine de chaînes islamiques, pakistanaises et saoudiennes, dans une ordonnance en date du 12 juillet.

Dans cette ordonnance, le magistrat du district de Srinagar, capitale de Jammu-et-Cachemire, affirme qu’« il est devenu nécessaire et opportun dans l’intérêt général du public et le maintien de la paix et de la tranquillité de vous interdire la transmission des chaînes de télévision non autorisées » par le ministère de l’Information et de la Radio-télédiffusion.

Selon des sources officielles relayées par Ucanews, les autorités indiennes objectent une crainte de la radicalisation des jeunes pour justifier ce qu’il décrit comme « une mesure préventive ». Mais « le gouvernement devrait savoir que les jeunes sont attirés par l’extrémisme via internet, pas par la télévision », soutient Owais Ahmad, un journaliste local, qui dénonce l'interdiction.

Des militants de droits de l’homme ont saisi les tribunaux indiens pour contester ces interdictions en qualifiant la décision du gouvernement d’« ingérence directe dans la pratique de la religion par les musulmans dans la vallée du Cachemire ».

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement indien interdit la diffusion de chaînes religieuses ou d'information. En été 2010, le ministre en chef de Jammu-et-Cachemire de l’époque Omar Abdullah en a déjà fait autant, tout comme l’anciennne ministre en chef de Jammu-et-Cachemire Mehbooba Mufti en 2017.