Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Une campagne choc du gouvernement pour contrer l'extrémisme (vidéo)

Rédigé par Christelle Gence | Mercredi 28 Janvier 2015



Une campagne choc du gouvernement pour contrer l'extrémisme (vidéo)
Internet est le terrain que décide d'investir le gouvernement français contre la radicalisation. Moins d’un mois après les attentats à Paris, le gouvernement a lancé, mercredi 28 janvier, le site Stop djihadisme, un site dédié à la prévention contre le radicalisme et à la lutte antiterroriste. Il s’adresse particulièrement aux proches de jeunes en voie de radicalisation et de jeunes susceptibles de se rendre vers la Syrie et l'Irak.

En arrivant sur le site, une vidéo reprenant les codes de la propagande jihadiste (musique de fond, photos…) se déclenche. Sur fond d’images similaires à celles utilisées par l’Etat islamique, s’affichent plusieurs messages qui se substituent à d’autres pour démonter les principaux arguments de recruteurs. « Ils te disent: sacrifie-toi à nos côtés, tu défendras une juste cause » devient : « En réalité, tu découvriras l'enfer sur terre et mourras seul, loin de chez toi. »

Au terme de ces deux minutes de vidéo, le contenu du site apparait, réparti en quatre catégories : comprendre la menace terroriste ; agir, l’action ; décrypter la propagande jihadiste ; se mobiliser ensemble. Les deux dernières rubriques intéresseront particulièrement les proches de jeunes en voie d’embrigadement, en leur apprenant notamment à repérer les « signes de rupture », les réflexes à adopter et vers qui se tourner pour obtenir de l’aide.

« La radicalisation, qui ne doit pas être confondue avec la pratique d’un Islam rigoriste, est un changement de comportement rapide qui peut conduire au rejet de la loi et à la violence. Est radical un discours qui mène le jeune à sa propre destruction ou à la destruction des autres au nom de Dieu », précise le site gouvernemental. « Le processus de radicalisation n’est pas toujours visible mais il se traduit souvent par une rupture rapide et un changement dans les habitudes de la personne. »

Outre la vidéo d’ouverture, le site contient des témoignages de personnes dont les proches sont partis en Syrie (Foad El Bathy, Meriem Rhaeim, Dominique Bons) et plusieurs courtes vidéos explicatives de personnalités impliquées dans la lutte contre la radicalisation, dont l’anthropologue Dounia Bouzar, fondatrice du Centre de prévention contre les dérives sectaires liées à l'islam (CPDSI).

Un formulaire pour signaler « un contenu ou un comportement faisant l’apologie du terrorisme » est également mis à disposition des internautes. Le syndicat de la magistrature a récemment déploré la multiplication des procédures et condamnations pour ce motif en France.

Lire aussi :
Apologie du terrorisme : « l’injonction de la répression immédiate » dénoncée
Les mesures clés pour « la refondation de l’école » après les attentats
Un régime de surveillance renforcée va s'instaurer en France
Valls annonce des mesures « exceptionnelles » contre le terrorisme
Ils cherchent le paradis, ils ont trouvé l’enfer, de Dounia Bouzar
Un numéro vert pour prévenir les départs en Syrie




Loading