Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Valls annonce des mesures « exceptionnelles » contre le terrorisme

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 14 Janvier 2015



Valls annonce des mesures « exceptionnelles » contre le terrorisme
La stratégie du tout sécuritaire se met rapidement en place après la série d'attentats à Paris. Après avoir de nouveau déclaré que « la France est en guerre contre le terrorisme, le jihadisme et l’islamisme radical » et non « contre l’islam et les musulmans », Manuel Valls a annoncé, mardi 13 janvier, une série de « mesures exceptionnelles » pour lutter contre le terrorisme. Mais « jamais des mesures d’exception qui dérogeraient au principe du droit et des valeurs », a-t-il assuré. Le détail.

Renseignement. Les moyens des services de renseignement intérieur, tant sur le plan humain que matériel, doivent être « régulièrement renforcés », a affirmé le Premier ministre. Si la coopération entre services intérieurs et extérieurs a déjà été améliorée, elle doit se poursuivre, de même que les « échanges avec les services étrangers ».

Prison. « Les phénomènes de radicalisation se développent en prison », a assuré Manuel Valls. La surveillance des « détenus considérés comme radicalisés » passera par la création de « quartiers spécifiques », à l’instar de ce qui est expérimenté à Fresnes (Val-de-Marne), « avant la fin de l’année ».

Fichier. Un nouveau fichier regroupera « les personnes condamnées pour des faits de terrorisme ou ayant intégré des groupes de combat terroristes ». Les personnes figurant dans ce fichier devront « déclarer leur domicile et se soumettre à des obligations de contrôle », a prévenu le Premier ministre.

PNR. Manuel Valls a appelé à la mise en place d’un système européen sur la collecte et les échanges de données des passagers aériens, dit PNR (Passenger Name Record). Le dispositif français sera « opérationnel » en septembre. Le Parlement européen est jusqu’ici opposé à la mise en place d’un tel système.

Jeunesse. Une unité de renseignement au sein de la direction de la protection judiciaire de la jeunesse devrait être crée. En outre, « une formation de haut niveau sera dispensée aux services de la protection judiciaire de la jeunesse » pour leur permettre de comprendre « le parcours de radicalisation » des jeunes, « toujours complexe », a annoncé Manuel Valls.





Loading












Recevez le meilleur de l'actu