Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Un ancien sketch de Laurent Gerra met en colère Akhenaton

Rédigé par La Rédaction | Lundi 10 Mars 2014



Akhenaton, a lancé, lundi 10 mars sur la page Facebook de son groupe IAM,, un coup de gueule contre Laurent Gerra. Le rappeur n’a pas du tout apprécié un sketch effectué par l’humoriste sur le plateau de Vivement Dimanche... en juin 2013.

Dans sa saynète, Laurent Gerra, imitant la voix de Fabrice Luchini, se moque ouvertement du groupe de rap, qui a sorti son sixième album intitulé Arts Martiens en avril 2013. « C'est du rap, on s'en fout du sens ! », démarre-t-il avant de se moquer des fans du groupe, qui ont attendu six ans avant la sortie de ce nouvel album.

Laurent Gerra s’attaque ensuite aux paroles du titre « Les raisons de la colère ». « Quand la terre où l'on marche est labourée par des molaires, comprenez-vous au moins les raisons de la colère ? », cite-t-il, en montrant sa perplexité. L’humoriste tente de montrer la bizarrerie de ce texte provoquant l’hilarité de l’animateur Michel Drucker et de certains des invités assis sur le canapé rouge.

Akhenaton, qui vient d’avoir connaissance de cette séquence, n’a pas ri et a décidé de riposter sur Facebook, neuf mois après la diffusion du sketch. « Laurent Gerra... Un programme culturel en chemise brune à lui tout seul », commence-t-il. Le rappeur engagé juge que l'imitateur « symbolise bien le refus de la culture populiste de droite de reconnaître que dans le rap on peut souvent rencontrer une dimension poétique, métaphorique ou des rimes au second degré... voire au huitième ! ». Il enchaîne en expliquant le sens de la phrase mis en en avant par Laurent Gerra pour moquer le groupe.

Ce n’est que de l’humour, répondront certains. « On peut voir cet humoriste se cacher derrière la voix de Fabrice Luchini pour dévoiler des idées toutes faites sur IAM (et le rap en général) qui sont réellement les siennes en vérité », estime Akhenaton. « Un gars qui n'a même pas saisi le sens de deux phrases comprises par les plus jeunes de nos fans, tente de nous faire passer pour des analphabètes sur le service public (!) sous les ricanements de Michel Drucker, Daniel Auteuil et du public de 75 ans de moyenne d'âge, alors qu'il n'a lui-même pas du tout compris le sens de cette même phrase !!!! Mais quel abruti... », fustige encore le leader d’IAM.

La subtilité des textes du groupe a échappé à Laurent Gerra mais pas à ses nombreux fans, qui ont massivement partagé le coup de gueule d'IAM. Arts martiens s’est écoulé à ce jour à plus de 88 000 exemplaires.





Loading