Connectez-vous S'inscrire






Economie

StartUpper Academy organise sa grande finale à Sevran

Rédigé par Imane Youssfi | Mercredi 1 Mars 2017

La première édition du concours de start-ups en Seine-Saint-Denis touche bientôt à sa fin. Un mois après l’appel à candidature, quatre lauréats ont été sélectionnés. Les finalistes participeront à une « battle » de pitch ce jeudi 2 mars à la Micro-Folie de Sevran de 18h à 22h. Devant un jury de professionnels et un public de 250 personnes, ils devront montrer leur capacité à pouvoir gérer une start-up.



Les quatre finalistes de la StartUpper Academy en Seine-Saint-Denis. En haut : Fatoumata Kebe (Connected Eco) et Akacha Dahmani (Carto-SI). En bas : Julien Mousseau (Tracktor) et Maâde Guettouche (CoPélican).
Les quatre finalistes de la StartUpper Academy en Seine-Saint-Denis. En haut : Fatoumata Kebe (Connected Eco) et Akacha Dahmani (Carto-SI). En bas : Julien Mousseau (Tracktor) et Maâde Guettouche (CoPélican).
Un mois a suffi à l’équipe de la StartUpper Academy pour dénicher, dans un premier temps, dix créateurs de start-ups pour pitcher un premier jury de sélection. Après une deuxième sélection il ne reste plus que quatre lauréats qui concourent pour la finale du 2 mars à Sevran sous forme de « battles » de pitch.

Les finalistes bénéficient d’une formation intensive depuis le 14 février, avec des sessions de travail pour déconstruire un pitch, une initiation à la prise de parole en public ou encore des rendez-vous personnalisés avec des investisseurs désignés comme mentors... L'enjeu est grand. Ils vont devoir convaincre un jury de professionnels pour espérer gagner. Axelle Lemaire, depuis peu ex-secrétaire d’Etat chargée du Numérique et de l'Innovation, devrait faire une intervention par vidéoconférence au cours de la soirée.

Zoom sur les quatre finalistes

Les finalistes ont bel et bien misé sur l’innovation, grâce à des concepts originaux. C'est le cas de Fatoumata Kebe, docteur en en astronomie et ingénieur en aérospatiale, qui représente la start-up Connected Eco. Son but : lancer un système d’irrigation intelligent des champs en évitant le gaspillage tout en étant productif.

Akacha Dahmani, associé avec des amis d’enfance pour développer la société Carto-SI, envisage de mettre sur pied une cartographie des systèmes d’information interactive et facile à naviguer.

Julien Mousseau a crée sa société Tracktor, dit le Airbnb de la location de
matériel chantier. Cette plateforme de location de matériel de chantier en Ile-de-France entend s'étendre à travers l’Hexagone cette année.

Quant à Maâde Guettouche, elle est associée de CoPélican, une entreprise qui vise à faciliter l’envoi de colis, sans passer par l’attente interminable, les frais exorbitants et à la casse au cours des envois traditionnels.

Susciter l'envie d'entreprendre

La finale de la StartUpper Academy est ouverte à tous. Près de 250 natives digitals (des enfants du numériques) sont attendus jeudi 2 mars dès 18h. Un stand up d’entrepreneurs est prévu, suivi d’un discours d’introduction et d’une table ronde d’investisseurs. C'est ensuite que les fameux « battles » des finalistes, en trois rounds, sont lancés.

StartUpper Academy est un événement inédit en Seine-Saint-Denis. Sa vocation est de valoriser l'entrepreneuriat dans les quartiers populaires et susciter de nouvelles vocations auprès des plus jeunes. Le ou la gagnant(e) remportera une bourse de financement et l’intégration automatique au Founders Program de Station F dès avril 2017.





Loading