Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Sida : les personnes séropositives auront désormais droit aux soins funéraires

Rédigé par | Jeudi 20 Juillet 2017



Sida : les personnes séropositives auront désormais droit aux soins funéraires
La ministre de la Santé Agnès Buzyn a signé, jeudi 20 juillet, un arrêté qui permet aux défunts porteurs du VIH ou d’hépatites de recevoir des soins funéraires. Cette mesure jugée discriminatoire par les associations de lutte contre le sida était en vigueur depuis 1986. Elle avait été mise en place par crainte des contaminations. La thanatopraxie vise à retarder le processus de décomposition en injectant notamment dans le système vasculaire, un produit antiseptique et conservateur à la place du sang. L’arrêté prendra effet à partir du 1er janvier 2018.

« C’est une grande victoire dans la lutte contre la sérophobie et pour la dignité des personnes séropositives et de leurs proches », a réagi l’association Aides sur Twitter. Tout en soulignant une « belle victoire », Act Up Paris dit de son côté vouloir rester vigilant « quant à son application par les thanatopracteurs, dont une partie est très réticente face à la fin de cette discrimination ». Les soins funéraires vont toutefois continuer à être interdits pour les individus morts de la maladie de Creutzfeld-Jakob, de tout « état septique grave », de la rage, du choléra ou de la peste.

Les Nations unies ont publié le même jour un rapport qui marque « un tournant décisif » de la lutte contre le sida. L’organisation annonce qu’un million de personnes sont mortes de maladies liées au VIH en 2016, ce qui est moitié moins que lors du pic de décès atteint en 2005. Plus de la moitié des malades dans le monde seraient désormais sous traitement et le nombre de nouvelles contaminations baisse. La conférence internationale de recherche sur le sida, qui se tiendra dimanche 23 juillet à Paris, devrait apporter de nouvelles informations et recommandations.






Loading