Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 

Archives

Sarkozy présente son plan anti-chômage

| Mardi 28 Octobre 2008 à 08:45

           

Après les banques et les PME, le président de la République, c'est au tour des salariés. Nicolas Sarkozy doit présenter ses mesures pour l'emploi ce mardi 28 septembre, à l'occasion d'un déplacement et d'un discours prévu à Réthel, dans les Ardennes. Ce plan intervient alors que la crise a déjà touché plusieurs entreprises.



Sarkozy présente son plan anti-chômage
Le président Nicolas Sarkozy présente ce mardi 28 octobre une série de mesures destinées à amortir les effets de la crise sur l'emploi. Après son discours de Toulon fin septembre et celui d'Argonay (Haute-Savoie) le 23 octobre dernier, celui-ci annoncera son plan à l’occasion d’un discours à Réthel (Ardennes) sur l'emploi, alors que la crise financière entraîne des suppressions de postes (Adecco, La Redoute), des " congés forcés " (Ford-Blanquefort, Renault, PSA-Peugeot Citroën) ou encore des délocalisations (Dim).

A Toulon, le président avait assuré qu'il n'accepterait pas qu' " un seul déposant perde un seul euro " dans la tourmente bancaire, mais il avait aussi prévenu que la crise aurait des conséquences " sur la croissance, le chômage, le pouvoir d'achat ".

En Haute-Savoie, il a annoncé un " fonds public d'intervention " pour soutenir les " entreprises stratégiques ", et l'exonération totale de taxe professionnelle des investissements réalisés jusqu'à fin 2009.

Dans les Ardennes, un déplacement programmé il y a deux semaines et reporté, Nicolas Sarkozy pourrait annoncer un recours accru aux contrats de transition professionnelle (CTP) et aux contrats aidés, selon les indications fournies par le secrétaire d'Etat à l'emploi Laurent Wauquiez.

Son allocution est prévue en fin de matinée. Selon le journal Le Monde, cette intervention intervient " près de deux ans après une visite emblématique dans la région de Charleville-Mézières, où il avait rodé son slogan " Travailler plus pour gagner plus ".