Connectez-vous S'inscrire











Débats Interactifs

Racisme et discrimination ou en est-on ?

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 23 Mars 2006

La remise en question du caractère raciste du meurtre de Chaib Zehaf père de trois enfants, tué par balle le 4 mars 2006, à Oullin , non loin de Lyon, relance la polémique d’une justice à deux poids et deux mesures et d’une hiérarchisation dans le traitement des victimes. Aurait-on l’impression qu’un Ilan Halémi assassiné par un gang organisé serait « plus victime » qu’un Chaib Zehaf ? Le bilan des diverses discriminations en France est catastrophique. Tout le monde s’accorde pour dénoncer les inégalités à l’embauche, au logement et même à l’accès au divertissement. Beaucoup tentent de s’unir pour lutter contre cette discrimination et pour l'égalité des droits entre tous les citoyens. Un défi que tente de relever le Mrap (Mouvement contre le Racisme et pour l‘Amitié entre les Peuples).


 
Invité(s)
Présentation
Aounit Mouloud
 
Secrétaire général et porte parole du Mrap (Mouvement contre le Racisme et pour l‘Amitié entre les Peuples), Mouloud Aounit a été membre de la Commission Nationale Française pour l’Unesco et Membre fondateur de l’International Movement Against all forms of Discrimination and Racism (IMADR). Il a participé à l’écriture de nombreux ouvrages tels que "Le grand livre contre le racisme", (1999, Editions Rue du Monde), ou encore "Ecrivains sans papiers", (Editions Bérénice-2001).

 
   Posté par charlotte
le 22-03-2006 à 16:03:28
Question : Bonjour M. Aounit, J'aimerai savoir pourquoi selon vous nous faisons une distinction entre le racisme etl'antisémitisme ? je pensais que l'antisémitisme faisait parti du racisme, pourquoi a t on alors besoin de faire cette distinction la et pas les autres ? merci par avance !
Réponse de Mouloud Aounit :
Je suis tout à fait d'accord avec l'idée que l'antisémitisme est une forme de racisme qui ne peut être traitée de manière disctincte des autres racismes. C'est pourquoi au nom de l'unicité du combat contre le racisme, la signification du sigle Mrap est le mouvement contre le Racisme et pour l'amitié entre les peuples. Même si l'antisémitisme comme les autres formes de racismes ont des spécifités qu'il faut respecter, ce que je déplore c'est que souvent on distingue l'antisémitisme des autres formes de racisme.

 
   Posté par samir
le 22-03-2006 à 16:03:50
Question : Bonjour, je suis d'origine arabe et je n'arrive pas à trouver de travail j'ai vraiment l'impression que c'est du à mes origines. Que puis je faire pour palier à ça ?
Réponse de Mouloud Aounit :
Il faut que vous sachiez que la discrimination dans sa pratique dans le domaine de l'emploi est un déli condamné par la loi. Si vous avez des preuves ou des éléments de preuves qui peuvent confirmer que se sont vos origines qui vous bloquent certains emplois vous pouvez évidemment porter plainte. Le Mrap qui dispose de plusieurs permanences juridiques est à votre disposition si vous le souhaitez.

 
   Posté par Alioun
le 23-03-2006 à 08:03:04
Question : Monsieur Aounit, j'ai une grande admiration pour le travail du MRAP. Et j'étais un peu inquiet de vous voir entrer en politique parce que j'estime que vous êtes à la place qu'il faut pour jouer le rôle qu'il faut. Et vous le faites avec élégance. Mais j'étais encore un peu plus inquiet de voir ce qu'ils vous ont fait. Et ça me revolte au plus haut point. Maintenant j'ai hâte de vous revoir en politique pour savoir comment tout ça va se terminer. Avez-vous l'intention de vous présenter aux municipales? Si oui : où? (si Non, quel dommage!)
Réponse de Mouloud Aounit :
Merci pour ces encouragements, je dois vous avouer que c'est ce type de message qui me donne souvent la force et le courage devant la haine que certaine prise de positions du Mrap peuvent générer. Ce qu'ils m'ont fait, c'est à dire Huchon le président de la région Ile de France et ses collistiers socialistes (Julien Dray, Strauss kahn...), c'est ni plus ni moins qu'une injure, une offense et un mépris à l'endroit du suffrage universel. En effet, comme vous le savez, j'ai été tête de liste de la gauche alternative citoyenne en Seine Saint Denis. J'ai obtenu près de 14.5 % des suffrages avoisinant parfois dans certaine ville, 25 (La Courneuve, Aubervillier, Bondy) voir 33% à Stains... Ce qui prouve qu'on peut être tête de liste en s'appelant Mouloud et ne pas plomber les listes ... Le pire arrive ensuite. Alors que notre liste sur l'ensemble de la région à permis à la gauche de gagner, j'ai fait l'objet d'une volonté de m'écarter et ce au mépris du suffrage universel. Cela en raison de mes prises de positions sur les droits légitimes du peuple palestinien. Pour certain il fallait à tout pris me "javéliser car les juifs n'auraient pas votés pour moi", ce qui est à mon sens de l'antisémitisme de la part de ceux qui ont pesé dans ce sens la. Malgré l'engagement de Hollande, qui avait souhaité que je reste en liste mais en quatrième position de l'entre deux tour, et pas à la première comme cela aurait du être, celui ci s'était engagé en terme de compensation, à envoyer un geste positif à la population de Seine Saint Denis, en me proposant une vice présidence dans l'executif. Ce qui me fut refusé cathégoriquement par le président de région en me proposant comme compensation de me donner une mission sur l'insertion social et porfessionel des jeunes, au motif je le cite "c'est un poste qui vous ira bien car il y a beaucoup d'enfants d'immigrés dans ce secteur". Et on me parle de communautarisme ensuite ! Pour ma part, ce mépris vis à vis de cette population devra un jour ou l'autre trouver la justice des urnes et je l'espère très vite.

 
   Posté par Sawsane
le 23-03-2006 à 08:03:08
Question : Bonjour M. Aounit. Quel bilan tirez-vous de cette loi du 15 mars interdisant le foulard islamique à l'école?
Réponse de Mouloud Aounit :
Personnellement, comme le Mrap, nous avons été et nous demeurons toujours hostile à cette loi. Le bilan, pour ma part, c'est qu'elle à participé, une fois de trop, à appréhender le rapport de la république à l'islam sous l'angle de la repression. Aujourd'hui nous n'avons auncune évaluation des effets de cette loi. Il y a dans ce domaine une grande opacité et interrogation légitime sur les effets de cette loi, les seules données que nous avons sont celles émanant d'un rapport du ministère de l'écducation nationale et piloté par Hanifa Shérifi farouche militante de cette loi. Je milite en faveur d'une commission indépendante pour évaluer précisément l'insidence de cette loi.

 
   Posté par Jean Marie
le 23-03-2006 à 11:03:13
Question : La discrimination positve est un projet qui peut faire peur parce qu'elle peut paraître contraire à la République. Qu'avez vous à nous dire sur ce sujet. Votre mouvement a-t-il une attitude vis-à-vis de cette idée de discimination positive?
Réponse de Mouloud Aounit :
Selon moi, la discrimination qu'elle soit positive ou négative, reste une discrimination. Ce que je souhaite, c'est que la rupture de ce principe d'égalité que représente la mise en acte du racisme que sont les discriminations, doit être bannie pas seulement au niveau des mots, mais dans les acts.

 
   Posté par Samira
le 23-03-2006 à 17:03:31
Question : Quelle est votre position par rapport à l'Affaire Halimi. On dit que vous étiez à la manif alors que vous savez bien qu'il ne s'agissait pas d'un crime raciste. N'avez vous pas peur que, si on continue à banaliser l'antisémitisme, on ne puisse plus reconnaître les vrais antisémites?
Réponse de Mouloud Aounit :
Pour moi cet assassinat est inommable. Nous sommes dans l'horreur de l'horreur. Cependant, j'ai toujours défendu l'idée que ce n'est pas parceque on assassine un juif, un arabe ou un noir que c'est nécessairement un act raciste. C'est la justice qui doit nous le dire. En la circonstance, je pense qu'il y a dans cette affaire à la foi une dimension crapuleuse, satanique et antisémite. Mais en l'état, le mobile principal de ce crime ne peut être, sauf si la justice nous prouve le contraire, uen motivation antisémite. Ce qui n'enlève rien à la barbarie de cet act. Quant à la manifestation, le Mrap n'a pas soutenu et évidemment, je n'ai pas participé à cette initiative pour une raison principale, c'est que les initiateurs, ont eu, de manière contradictiore un positionnement différent sur la présence et le soutient du Front National et du Mouvement Pour la France de De Villiers. En effet, le président du CRIF, qui a invité à son diner annuel, celui que le Mrap poursuit pour islamophobie (De Villiers) et qui a eu de surcroit une place d'honneur à synagogue en hommage à Ilan, a estimé qu'il n'avait aucune raison objective d'interdir la manifestation à De Villiers. Ce dernier ayant exprimé son soutien à cette manifestation pour dénoncer ce crime antisémite dont la responsabilité incombait, selon lui, à l'islamisation de la France. Par ailleurs, le Front National, a participé à cette manifestation en étant représenté par des élus du conseil régional d'Ile de France, encadré par le service d'ordre et la ligue de défense juive, organisation reconnue comme terroriste, et interdite en Israél et aux USA. Pour être complet, De Villiers a été exclu de la manifestation par certains militants de SOS racisme. Ceci dit, le président du CRIF le lundi, a condamné cette exclusion. C'est pourquoi je ne regrette absolument pas d'avoir eu cette position, car le combat contre le racisme a besoin de clareté, et qu'en aucun cas on ne peut participer à lutter contre une forme de racisme en en développant une autre.A force de galvauder le mot "antisémite" et instrumentaliser l'antisémitisme, on participe, j'en convient, à faire perdre de la force infammente à ce racisme et à participer à son développement.

 
   Posté par Revoltée
le 23-03-2006 à 18:03:39
Question : Assalamou Aleikoum Mouloud Aounit. Merci à tous les internautes et merci au site saphirnet qui ne cesse de nous surprendre. Voilà ma question: il y a dans les banlieues de France des fille qui se font appeler mi-P**** mi-Soumises. J'aimerais savoir ce que vous pensez de ces filles. En fait, je veux savoir si vous partagez leur position par rapport au traitement de la question des banlieues
Réponse de Mouloud Aounit :
Pour ce qui concerne Ni Putes Ni Soumises, au delà du combat légitime qu'elles poursuivent en terme de droit et de respect de la femme. Je pense qu'elles ont d'une certaine manière participé à ethniciser la problématique des violences faites aux femmes et stygmatiser certaines populations des quartiers. Je tiens cette conclusions des rencontres que j'ai eu sur le terrain en Seine Saint Denis.

 
   Posté par Sawfat
le 23-03-2006 à 18:03:19
Question : M. Aounit. J'aimerais savoir ce que fait le Mrap en dehors des actions en justice. Par exemple est-ce que je Mrap organise des réunions d'information pour sensibiliser aux questions de racisme?
Réponse de Mouloud Aounit :
Le Mrap est présent dans plus de 200 villes de France. Notre action se conjugue à la fois par une solidarité effective avec les victimes du racisme que se soit l' antisémitisme, le racisme anti-arabe, anti-immigré, ou à l'endroit des tziganes ou gens du voyages. Cette solidarité passe biensûr par l'action juridique et le réconfort moral. Le Mrap participe aussi à ce travail, pour moi indispensable, pour faire avancer les mentalités, c'est ainqi qu'en un an se sont 1200 interventions dans les établisements scolaires. Enfin, nous sommes très mobilisés et animons plusieurs collectifs pour le droit de vote des étrangers, pour la régulations des sans papiers, pour la reconnaissance des histoires et des mémoires de toutes les populations vivant en France. Et enfin, nous sommes très mobilisé sur toute les discriminations instituionnelles. La dernière en date, j'étais il y a quelques jours, avec le représentant de 7 000 médecins étrangers, indispensables au service public de la santé, et qui vivent uns discrimnation d'état en touchant 50% de moins pour le même travail qu'un médecin français et en ayant un statut précaire. Sans oublier toute l'activité internationale du Mrap, au nom de l'amitié entre les peuples. C'est le sens de notre engagement en faveur du collectif pour les droits du peuple palestinien, pour la libération de Moumia Aboudjamal...

 
   Posté par Simon T.
le 23-03-2006 à 18:03:45
Question : Bonsoir à tous. Ma question est simple: que pensez vous de la condamnation de Dieudonné?
Réponse de Mouloud Aounit :
Je n'ai pas à commenté une décision de justice. Je pense personnellement que les propos qu'il a tenu sont tout à fait insupportables. Ceci étant, et ce n'était pas l'objet de la poursuite, je note que la caricature du colon qu'il a faite sur France 3 lui a vallut plusieurs procès (qu'il a gagné) et personne n'avait parlé à l'époque de liberté d'expression ou de création. Il y a til deux poids deux mesures ? d'autant plus que Fogiel, lui a été condamné pour discrimination suite à un SMS stygmatisant les noirs. Depuis Fogiel a toujours une émission, et Dieudonné interdit de création...

 
   Posté par Muslima
le 23-03-2006 à 18:03:26
Question : Assalama. Est-ce que le mot islamophobie est reconnu par le mrap comme désignant une forme spécifique de racisme? En plus je voudrais votre sentiment sur la pétition du cfcm contre l'islamophobie. D'ailleurs j'aimerais savoir si vous l'avez signée?
Réponse de Mouloud Aounit :
Oui le Mrap reconnait que aujourd'hui il y a des cimetières musulmans profanés, en permanence par milliers, des appels au meutre contre les populations musulmanes en tant que telle, des mosquée qui font l'objet de grafitis racistes, d'imams comme en Cirse, qu'on essaye d'assassiné, et j'en passe... Oui, depuis le 11 septembre, un racisme anti arabe, se prolonge aujourd'hui par des incendiaires du racisme anti musulman et entretiennent un climat de peur. Ces acts et cette peur définissentl'islamophobie qui est pour moi une forme de racisme. Je la poursuit par ce que la loi de la république valide, à savoir condamner toute personne civil ou moral qui aura dicriminé ou participer à la haine et à la violence envers une personne ou un groupe de personnes en raison de la race, de l'ethnie, de la nationalité ou de la religion. Dès lors, il n'y a pas besoin d'une loi supplémentaire pour condamner cette forme de racisme, il suffit simplement d'appliquer la loi existante. Donc non, je ne vois aucune raison de signer cette pétition.

 
   Posté par Awa
le 23-03-2006 à 18:03:39
Question : Ya-t-il moyen de connaître l'évolution du racisme en france? Est-ce que votre organisation publie quelque chose comme un baromètre du racisme dans l'Hexagone? Merci d'avoir accepté cet échange.
Réponse de Mouloud Aounit :
Biensur il existe aujourd'hui un document qui est à mes yeux le plus complets et qui vient de paraitre, il y a 48h. C'est le rapport de CNCDH Commission Nationale Consultative des Droits de l'Homme, dont la presse s'est fait écho hier, à mes yeux insuffisemment. Ce rapport mesure l'état de l'opinion et analyse les données du ministère de l'intèrieur qu'il faut surrévaluer à mes yeux, sur les menaces, les violences et les acts racistes. C'est à mes yeux le meilleur baromètre existant. Vous pouvez allez visiter le site du nouvelobs pour voir l'analyse précise que je fait de ce rapport alarmant pour 2005.

 
   Posté par jamel
le 23-03-2006 à 18:03:57
Question : Bonjour Mouloud, Comment expliquez-vous qu'on fasse la distinction entre racisme et antisémitisme alors que l'antisémitisme est une des formes du racisme ? ne prend-on pas le risque de diviser et de hiérarchiser les racismes entre eux ?
Réponse de Mouloud Aounit :
J'ai dejà répondu çà ce type de question un peu plus haut. Ceci dit, je confirme que tout ce qui peut participer à la hierarchisation du racisme, participe à son développement. Car toutes concessions faite à un racisme de quelque nature qu'il soit, ne peut qu'entretenir les autres racismes.

 
   Posté par Oumar Bernard
le 23-03-2006 à 18:03:09
Question : Monsieur, je suppose qu'étant donné l'objet de votre association, vous fréquentez identiquement toutes les communautés de France. Comment êtes vous accueillis dans la communauté juive ?
Réponse de Mouloud Aounit :
Je crois qu'il ne faut pas généraliser. La communauté juive n'est pas homogène. Il y a, à l'intèrieur des extrêmistes qui me haissent, et d'autres qui estiment que mon combat contre le racisme sous toutes ses formes et de manière lié, participe aussi à se protéger de l'antisémitisme. ceux la me soutiennent et me réconfortent dans cette voie.

 
   Posté par Nachtaka
le 23-03-2006 à 18:03:11
Question : Le mrap a fait du beau boulot durant les mouvements sociaux de novembre décembre 2005. Maintenant les potes sont en taule est-ce que vous faite quelque chose encore? Y en a qui parlent d'un amnestie générale pour tous les émeutiers de Nov-Déc 2205. Qu'en pensez-vous?
Réponse de Mouloud Aounit :
Oui, je suis tout à fait d'accord pour un amnirtie générale des émeutiers. j'ai signé un appel dans ce sens, et le Mrap à la lumière d'une justice d'abattage, dont on fait l'objet certains émeutiers, sans garantis d'un traitement juste, nous avons estimé que la justice n'étant pas rendu dans des conditions normales, elle ne pouvait condamner en l'état. Par contre j'ai arraché de l'expulsion, un émeutier qui n'aurait jamais du être expulser.

 
   Posté par amir
le 23-03-2006 à 18:03:21
Question : Mr Aounit, N'estimez-vous pas que la lutte contre les discriminations est devenu un enjeu politique dans notre pays ? Exemple : Nos élus se mobilisent massivement contre l'antisémitisme avéré ou pas, le président fait un discours sur la reconnaissance de la traître négrière, et dans le même temps ces mêmes élus font une loi reconnaissant le caractère positif de la colonisation et réhabilitant l'OAS.
Réponse de Mouloud Aounit :
Il a une instrumentalisation politique manifeste de la lutte contre les discriminations, en pratiquant la discrimination d'une part, et la logique d'un réhabilitation d'un passé colonial légitimant certaines pratiques racistes. Ceci dit, il est tout à fait normal que la mobilisation s'effectue sur le terrain de l'antisémitisme, cependant je constate que la république ne traite pas de la même manière toutes les victimes de tous les racismes. Si aujourd'hui, la lutte contre l'antisémitisme, et c'est une bonne chose, mobilise tout le gouvernement, le président de la république, toutes les institutions(police, justice, éducation nationale...) médias, grande conscience... force est de constater qu'on est en droit d'attendre désormais un traitement équitable vis à vis des discriminations dont sont victimes les immigrés, mais aussi les français issus de l'immigration maghrébine et africaine, il en est de même à l'endroit des gens du voyages. La façon dont la république et ses institutions ont réagis face à l'affaire d'Oullins, symbolise l'inégal traitement des victimes de tous les racismes. Quant au deux poids deux mesures, c'est une réalité y compris dans le domaine de l'histoire, la reconnaissance de la Shoah, de la Traite négrière et de l'histoire coloniale, n'a pas le traitement dans tous les manuels d'histoires ni la même reconnaissance dan la république et ces institutions. Pire, pour le colonialisme, puisqu'on glorifie les tenants de la haine et de la réhibilitation du colonialisme.

 
   Posté par Planète Coeur
le 23-03-2006 à 18:03:36
Question : J'ai appris sur Saphirnews qu'un député de notre parlement va déposer une loi pour condamner l'insulte à la religion. Qu'en pensez-vous? C'est un Youpi ou bien c'est "il nous vole notre boulot"? Pour rester sérieux, je suis curieuse de savoir si vous adhérez à cette idée de loi. Courage ! Valérie
Réponse de Mouloud Aounit :
J'ai deja répondu à ce type de question un peu plus haut. Merci pour votre encourragement.

 
   Posté par Shaïma
le 23-03-2006 à 18:03:13
Question : Que pensez-vous de la publication des caricatures du Prophète en France ?
Réponse de Mouloud Aounit :
Concernant les caricatures, le Mrap à porté plainte contre France Soir qui a le premier, publié LA caricature que nous poursuivons, celle ou est représenté le Prophète, avec la bombe sur la tête. Le sens denotre démarche, participe à mettre en avant notre attachement à la liberté d'expression qui est bordée par la loi, et nottament en la circonstance la loi franaçise sontre le racisme( voir plus haut). Pour moi, il ne s'agit pas d'instauré un quelconque droit au blasphème, ni même d'interdire la critique des religions, mais j'estime que cette caricature blessante, humiliante, participe à l'amalgame raciste entre islam, intégriste et terrorisme. Elle rends coupable et comptable l'ensemble des musulmans du monde des exactions commises par certain fanatiques au nom de l'islam. En outre, j'estime que le droit à la caricature est légitime mais on a oublié, au dela du signifiant raciste de cette cariacture, que le Danemark est un pays, devenu impossible pour les immigrés en proie à une islamophobie violente. Quand au journal Danois, qui se situ entre national hebdo( extrêmd roite) et le Figaro (droite) il faut savoir, qu'avant la publication de ces caricatures, plusieurs articles, courrier de lecteur étaient d'une extrême violence cis à cis des immigrés et des musulmans. Dès lors, ces caricatures avaient un signifiant politique. Qaudn à la liberté d'expression, ce journal, en 1994, avait, contre ce caricaturiste, mené une campagne suite à une caricature qu'il avait faite en réponse à une depmande du ministère des transport représentant le Christ en érection.

 
   Posté par yahya
le 23-03-2006 à 21:03:39
Question : Vous avez participé au pari(s) du vivre ensemble. quelles conclusions portez vous sur cette intiative? Comment voyez vous l'avenir du vivre ensemble?
Réponse de Mouloud Aounit :
Je trouve qu'Esther Benbassa est une grande dame, au courage politique et à une pensée intellectuelle lumineuse. Son inititaive, que j'applaudis, est non seulement nécessaire mais indispensable. Elle a réussi a mettre en problématique avec beaucoup de finesse, l'ensemble des enjeux de ce "vivre ensemble", utopie, et pourtant indispenable. J'espère qu'Esther vient de planter les graines du dialogue même si il est rude, à nous de les faire fructifier et relever ce défi.

 
   Posté par smaïn
le 23-03-2006 à 21:03:35
Question : Bonjour Mouloud, La France a t'elle un problème avec la religion ?
Réponse de Mouloud Aounit :
La France est un pays laïc. laîcité qui est en la circonstance utilisée parfois comme une arme contre la religion et ce mépris des fondateurs même de la laicité, dont les textes consacre le respect et l'agle traitement des convictions de chacun. Plus précisément, concernant l'islam, la vrai question auquel la France ne peut occulter et répondre est la suivante : quelle est la place de l'islam deuxième religion de France dans un pays laïc, marquée par une tradition judéo-chrétienne et en proie à une islamophobie rampente ?... Je voudrais avant de vous quitter, vous remercier pour vos questions pertinentes, qui m'ont permis de passer un moment agréable avec vous. A bientôt, pour prolonger ces nécessaires combats de dignité, de respect, et d'égalité qui restent à achever.