Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Racisme : enquête sur une « soirée négro » dans la police

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 11 Juin 2014



S’amuser en se grimant en Noir. C’est le thème de soirée choisi par des individus grossiers. Sur trois photos, ils apparaissent le visage peint en noir et affublés de perruques. Ces personnes ont également revêtu des boubous colorés et arborent des bananes. La moquerie des Noirs frappe. Mais, plus grave, les personnes hilares sur les photos seraient des agents de police de Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne), qui voulaient s’adonner en privé à une « soirée négro ».

Postés sur Facebook le 3 juin, par Claudy Siar, ancien délégué interministériel pour l'égalité des chances des Français d'outre-mer, ces clichés ont rapidement étaient partagés plus de 1 000 fois sur le réseau social. Joint par BFM TV, l’animateur et fondateur de Tropiques FM estime que « cela nous ramène aux représentations des Noirs du temps du cinéma muet ». « Dans l'imaginaire de cet homme que l'on voit sur l'une des photos, le Noir est un singe. On ne peut pas laisser pas cela. Mais, au-delà de la répression, je pense que c'est par le dialogue qu'il faut reconstruire l'imaginaire des gens », poursuit M. Siar.


Racisme : enquête sur une « soirée négro » dans la police
Le Conseil représentatif des associations noires de France (CRAN) a vilipendé une soirée qui s’inscrit « dans la vieille tradition raciste des spectacles "blackface" » dans un communiqué paru le 5 juin.

« Si les policiers à qui incombe la lutte contre le racisme sont plus occupés à se moquer des Noirs qu'à les défendre, en effet, cela pourrait expliquer pourquoi les choses n'avancent guère dans ce domaine », a réagi Louis-Georges Tin, le président du CRAN, qui voit cela comme « une honte terrible pour la police nationale » et pointe du doigt « la responsabilité du ministre de l'intérieur ». L’association a d’ailleurs demandé à être reçue par Bernard Cazeneuve. Elle attend toujours.

Alerté, l'IGPN, la police des polices, a ouvert une enquête, a-t-on appris mardi 10 juin.

Lire aussi :
Racisme : Kiabi s'excuse et retire les déguisements « zoulous »
Bijoux « style esclave » : des appels au boycott de Mango
Taubira : le racisme sans gêne de Minute indigne
« Arrêtez d’être ! », une campagne ironique contre les discriminations





Loading