Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Rachida Dati taxe un cadre de l'UMP de raciste

Rédigé par La Rédaction | Mardi 26 Novembre 2013



Invitée de l'émission Politique Matin sur LCP, la chaîne parlementaire, mardi 26 novembre, Rachida Dati a réagi aux propos prêtés au secrétaire général adjoint de l'UMP Geoffroy Didier dans le livre Rachida ne meurt jamais, écrit par la rédactrice en chef de Paris Match, Élisabeth Chavalet.

« Cette fille aurait dû voler des mobylettes dans la banlieue de Châlon », aurait dit le cofondateur de la Droite forte au sujet de Rachida Dati, est-il raconté dans l'ouvrage qui vient de paraître aux éditions du Moment.

« Geoffroy Didier a été créé par Brice Hortefeux, donc ça ne m’étonne pas », a réagi l’ancienne garde des Sceaux qui n’a pas de bonnes relations avec l’ancien ministre de l’Intérieur. « Cette phrase n’est pas un dérapage, elle n’est pas anodine, c’est du racisme, c’est une infraction pénale », a poursuivi la maire du 7e arrondissement de Paris. « Et ces réflexions qui ne sont pas des réflexions ne me font pas rire. Dès lors qu’on laisse faire, ça veut dire qu’on banalise. La banalisation ne vient pas des Français, elle vient de cette élite politique qui ne supporte pas que certains ou certaines puissent accéder à des responsabilités », a encore fustigé Rachida Dati.

Ce n'est pas la première fois que la femme politique d'origine maghrébine subit ce type d'attaques. « Ne ramène pas dans la capitale tes mœurs du 9-3 », lui avait lancé à la figure le député parisien UMP Claude Goasguen, en février dernier.

Lire aussi :
Racisme : Goasguen insulte Dati et ses « mœurs du 9-3 » (vidéo)
Racisme : relaxe définitive de Brice Hortefeux
Au Maroc, Rachida Dati menacée de prison pour avoir eu un enfant illégitime
Rama Yade, victime de racisme sous l'ère Sarkozy ?
Rachida Dati renonce à Paris et attaque une BD