Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Prise d'otages en Algérie : 38 étrangers tués et 5 portés disparus

Rédigé par La Rédaction | Lundi 21 Janvier 2013



Au total, 38 otages étrangers de huit nationalités différentes ont été tués lors de l'attaque et la prise d'otages du site gazier d’In Amenas, à Tigantourine Algérie, a annoncé, lundi 21 janvier, le Premier ministre algérien Abdelmalek Sellal lors d'une conférence de presse à Alger.

Ce bilan officiel était très attendu par les pays dont les ressortissants étaient retenus en otage. Cependant, le Premier ministre algérien a précisé qu'il restait « provisoire ». En effet, cinq otages sont toujours portés disparus, a-t-il indiqué.

« De nombreux étrangers ont été abattus d'une balle dans la tête » par leurs ravisseurs, a affirmé le Premier Ministre. Un Français fait partie des otages étrangers tués tout comme un Américain, deux Roumains, trois Britanniques et sept Japonais, d'après les informations fournies par les différents Etats.

M. Sellal a, par ailleurs, fait savoir que les 32 terroristes, qui ont attaqué le complexe gazier, venaient du Mali. Ils étaient de nationalités algérienne, canadienne, égyptienne, tunisienne, malienne, et mauritanienne, a-t-il ajouté, précisant que 29 membres, appartenant au groupe de Mokhtar Belmokhtar, ont été tués et trois arrêtés.

Leur chef, un Algérien prénommé Mohamed el-Amine Benchenab, a été tué par les forces algériennes lors de leur assaut , qui avait été critiqué par la Grande-Bretagne et le Japon mais pas par la France, redevable à l'Algérie de l'avoir autorisé à survoler son espace aérien pour son intervention au Mali.

Lire aussi :
Algérie : assaut meurtrier des forces spéciales, une trentaine d’otages tués
Algérie : 41 otages étrangers sur un site gazier
Intervention au Mali : la Françafrique à la Hollande





Loading