Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Pakistan : viols et meurtres d'enfants en série, terreur sur la ville

Rédigé par Benjamin Andria | Jeudi 18 Janvier 2018



Selon les autorités pakistanaises, Zainab (ici à l'image) est la 12e enfant attaquée en deux ans dans un rayon de 2 kilomètres dans la ville de Kasur, frontalière avec l'Inde.
Selon les autorités pakistanaises, Zainab (ici à l'image) est la 12e enfant attaquée en deux ans dans un rayon de 2 kilomètres dans la ville de Kasur, frontalière avec l'Inde.
Au Pakistan, le district de Kasur, dans le nord-est du pays, est secoué par une série de viols et de meutres d’enfants. La dernière affaire en date a provoqué l’indignation générale.

Zainab n’avait que sept ans lorsqu’un homme a décidé de lui ôter la vie, non sans lui avoir causé d’atroces souffrances. La fillette, qui a été enlevée alors qu'elle se rendait à des cours d'apprentissage du Coran, a été violée puis tuée. Son petit corps a été retrouvé dans une benne à ordures quatre jours après sa disparition le 4 janvier.

Lors de sa disparition, ses parents étaient en Arabie Saoudite pour accomplir le petit pèlerinage (omra).

Un suspect a été arrêté mercredi 17 janvier, queques jours après que des centaines de personnes en colère contre les autorités ont manifesté contre l'inaction du gouvernement. Deux prostataires ont été tués dans les heurts avec la police.

Selon les autorités, Zainab est tout de même la 12e enfant attaquée en deux ans dans un rayon de 2 kilomètres. Les enquêteurs ont retrouvé le même ADN dans au moins six cas.

Seule une fillette de six ans a survécu à son agresseur. Elle avait été enlevée en novembre 2017 tout près de chez elle. Violée puis laissée pour morte, elle a été retrouvée dans une décharge dans un état atroce. Elle est aujourd'hui totalement paralysée, dans l'incapacité de parler et même de reconnaîtte les siens.

Selon la presse pakistanaise, ce sont même plus de 700 cas de viols qui ont été répertoriés en trois ans à Kasur. Un sursaut de conscience des autorités doit être urgente tant l'épidémie d'abus sexuels est forte.

La ville, située près de la frontière indienne, est tristement célèbre depuis la révélation en 2015 d’un scandale d’abus sexuels sur mineurs impliquant des centaines d’enfants. Les sévices sexuels à leur encontre ont même été filmés. Les coupables présumés faisaient même chanter des parents de victimes afin de leur extorquer de l’argent, menaçant de vendre les vidéos pornographiques au prix modique de 40 roupies (0,30 €) en cas de refus.

Lire aussi :
Scandale au Pakistan : des centaines d’enfants d'un même village violés
Pakistan : une fatwa contre les attentats-suicides signée par 1 800 religieux musulmans