Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Monde

Norvège : ce que l'on sait sur l'attaque perpétrée contre une mosquée d’Oslo la veille de l’Aïd al-Adha

Rédigé par Saphirnews (avec AFP) | Dimanche 11 Août 2019



Norvège : ce que l'on sait sur l'attaque perpétrée contre une mosquée d’Oslo la veille de l’Aïd al-Adha
La fusillade survenue dans une mosquée de la ville de Baerum, dans la banlieue d’Oslo, samedi 10 août, veille de l’Aïd al-Adha. est désormais traitée par les autorités norvégiennes comme une « tentative d'acte terroriste »

Seules trois fidèles étaient présents dans le lieu de culte au moment des faits. Fort heureusement, aucun mort n'est à déplorer. Le bilan fait état d'une personne blessée, un homme âgé de 65 ans dénommé Mohammad Rafiq. Cet ancien officier de l'armée de l'air pakistanaise est parvenu à maîtriser l'assaillant alors qu'il était dans l'enceinte du centre islamique, armes à la main, avant l’arrivée des forces de l’ordre.

L'auteur présumé de l'attaque est un Norvégien d'une vingtaine d'années, accusé également d'avoir tué sa demi-sœur, la fille de sa belle-mère âgée de 17 ans. Celle-ci a été retrouvée morte au domicile du suspect dont l'identité n'a pas été dévoilé jusqu'à présent.*

Un individu ayant « des vues d'extrême droite »

« La cartographie que nous avons dressée montre que l'auteur de l'attaque avait des vues d'extrême droite », a déclaré un responsable de la police d'Oslo, Rune Skjold, précisant, lors d'une conférence de presse organisée dimanche 11 août, que l'homme « avait des positions xénophobes, il voulait semer la terreur ».

L'homme, qui refuse à ce stade d'expliquer ses sombres motivations auprès des enquêteurs, aurait posté un message sur un forum en ligne peu avant l’attaque dans lequel il rend hommage au terroriste qui a mené les attentats contre deux mosquées en Nouvelle-Zélande mais son authenticité n'a pas été établie.

« L'attaque terroriste à Baerum est le résultat d'une haine durable contre les musulmans qui a pu se répandre en Norvège sans que les autorités norvégiennes ne prennent cette évolution au sérieux », a indiqué le Conseil islamique de Norvège, qui appelle de nouveau à « des mesures concrètes pour lutter contre le racisme et l’islamophobie ».

Les musulmans appelés à « ne pas se laisser intimider »

Avec la célébration de l'Aïd al-Kébir, des unités de police ont été déployées aux abords des mosquées par mesure de sécurité. La Première ministre norvégienne, Erna Solberg, a dénoncé « une attaque contre la Norvège ». « Nous tenons à montrer notre soutien aux Norvégiens musulmans, leur assurer qu'ils peuvent se sentir en sécurité dans notre pays (...) et qu'ils ont le droit de pratiquer leur religion sans avoir peur », a-t-elle déclaré à la sortie d'une mosquée d'Oslo où elle a assisté, avec plusieurs ministres, aux célébrations de l'Aïd al-Adha.

« C’est une partie importante de notre démocratie et de nos valeurs que nos citoyens soient autorisés à pratiquer leur religion et à assister à des fêtes religieuses importantes », a fait savoir le ministre norvégien de la Justice et de l’Immigration, Jøran Kallmyr, exhortant ainsi les musulmans « à ne pas se laisser intimider, et ce en participant à la célébration de l’Aïd Al-Adha. La police norvégienne fera tout ce qui est en son pouvoir pour assurer votre sécurité pendant la célébration ».

*Mise à jour : L'identité de l'assaillant a été identifié comme étant Philip Manshaus. L'homme, âgé de 21 ans, a rejeté les accusations sans pour autant s'expliquer. Il a été placé en détention provisoire pour quatre semaines, dont les deux premières en isolement total.

Mise à jour samedi 17 août : La police norvégienne a annoncé que le suspect a reconnu les faits qui lui sont reprochés, à savoir l'attaque contre la mosquée Al-Noor et le meurtre de sa demi-sœur.