Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Mosquée de Mâcon : six mois ferme pour la tentative d'incendie

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 7 Mai 2015



Mosquée de Mâcon : six mois ferme pour la tentative d'incendie
Deux hommes de 18 et 19 ans ont été jugés en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Mâcon (Saône-et-Loire) pour « dégradation d'un lieu de culte en bande organisée ». Ils ont été condamnés mercredi 6 mai à trois ans de prison dont six mois ferme pour avoir tenté d'incendier la mosquée de Mâcon fin avril.

Dans la nuit de samedi 25 à dimanche 26 avril, la caméra de vidéosurveillance de l'édifice a pu filmer les deux hommes qui tentaient de mettre le feu à l'aide d’essence et de papier. Puis, dans une deuxième tentative, ils sont revenus avec une chaise en plastique sans heureusement arriver à leurs fins.

Interpellé et placés en garde à vue, les deux condamnés au casier judiciaire vierge ont reconnu les faits. Mais face au juge, ils ont exclu tout mobile religieux. Leurs gestes auraient été motivés par le « contexte global » de l'après-Charlie mais aussi par des altercations avec des personnes issues de l'immigration dont ils se disent victimes dans le passé, a rapporté la procureur de Mâcon, Karine Malara.

« Le mobile de ces jeunes, qui n'ont cessé de se présenter à l'audience comme des patriotes, est clairement islamophobe et raciste », a déclaré Me Ramazan Oztürk, l'avocat de l'Association culturelle turque de Mâcon, partie civile dans le dossier. « Nous saluons le travail de la police et nous sommes satisfaits d'avoir été entendus mais nous attendions un peu plus de fermeté », a-t-il complété.

La tentative d'incendie a légèrement endommagé cette mosquée de 2 000 m2 fréquentée par la communauté turque. Celle-ci avait été émue par ces actes, au point que le consul général de Turquie à Lyon Hilmi Ege Türemen, s'est déplacé pour « exprimer nos inquiétudes au sénateur-maire de Mâcon ainsi qu’aux représentants de la police, a-t-déclaré. Ce qui est inquiétant pour nous, c’est que ces gens ont prémédité et planifié cette attaque ». 
Les deux condamnés qui risquaient jusqu'à 10 ans d'emprisonnement, ont fait l'objet d'un mandat de dépôt.

Lire aussi :
Un incendie criminel vise la mosquée de Mâcon
L’UOIF condamné la tentative d’incendie de la mosquée de Mâçon
Après-Charlie, les actes islamophobes explosent de 500 % en 2015
Une mosquée fréquentée par la famille Sid Ahmed Ghlam ravagée par un incendie