Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Malaisie : les hot-dogs ne changeront pas de nom pour être halal

Rédigé par Saphirnews | Jeudi 20 Octobre 2016



La Malaisie ne badine pas avec la certification halal mais cette exigence peut prendre des tournures surprenantes.

La franchise de restauration Auntie Anne’s a annoncé s’être vue refuser, lundi 17 octobre, sa certification halal car elle vend des hot-dogs « Pretzel Dog ». Le JAKIM, organisme gouvernemental qui gère le label halal, aurait exigé de l'enseigne qu'elle change le nom des sandwichs. Dans le cas contraire, elle se verrait retirer leur certification halal.

Après trois jours de vives polémiques autour du caractère halal de l’appellation « hot-dog », Jamil Khir Baharom, le ministre qui supervise le Département du développement islamique de Malaisie (JAKIM), a décidé de calmer le jeu. « Il n’a jamais été question de révoquer des certificats halal et nous n'avons pas le projet de rendre haram les enseignes utilisant le terme "hot-dog" », a-t-il déclaré jeudi 20 octobre au Parlement auprès de journalistes.

Le mot « hot-dog », littéralement « chien chaud » en anglais, pourrait porter à « confusion », avait déclaré auparavant Sirajuddin Suhaimee, un responsable du JAKIM. Il a suggéré à Auntie Anne’s qu’il serait « plus approprié » d’appeler ses sandwichs des « Pretzel Saucisses ». « En islam, les chiens sont considérés comme impurs et le nom ne peut ainsi pas être associé à une certification halal », avait-il déclaré à la BBC.

D’après les directives alimentaires concernant la nourriture halal, figure le fait qu’elle ne « puisse pas être nommée selon un produit non-halal comme le jambon, le bak kut teh (soupe chinoise au porc), le bacon, la bière, le rhum ou autres susceptibles de créer la confusion ». Le ministre malaisien de la Culture et du Tourisme a dénoncé cette norme, la qualifiant de « stupide et rétrograde ». Jamil Khir Baharom promet d'engager des discussions avec les différentes enseignes de restauration qui souhaitent garder ces noms, précisant que « l’important, c’est le contenu de la nourriture ».

Lire aussi :
En Malaisie, la première compagnie halal interdite de vol
« Fabriqué par des musulmans », un nouveau logo halal en vue en Malaisie
Istanbul accueille la conférence mondiale du tourisme halal
Le tourisme halal mondial en conférence en Andalousie
Tourisme : un château de la Loire « muslim-friendly »
Tourisme : les jeunes musulmans partent à l’aventure
Le Ramadan sape le tourisme dans les pays arabes
Allier Omra et tourisme
Des vacances, oui ! Mais halal ![




Loading