Connectez-vous S'inscrire






Economie

Le tourisme halal mondial en conférence en Andalousie

Rédigé par Maria Magassa-Konaté | Mercredi 24 Septembre 2014

La première conférence internationale sur le tourisme halal s’est tenue lundi 22 et mardi 23 septembre à Grenade, en Andalousie. Avec ses vestiges historiques de la présence musulmane, cette région espagnole dispose de très nombreux atouts pour attirer les touristes musulmans du monde entier. Pourtant, la destination la plus prisée pour une grande partie de ces touristes est la France, selon une étude présentée en amont de cette conférence.



L'Alhambra de Grenade en Espagne.
L'Alhambra de Grenade en Espagne.
La conférence sur le tourisme halal s'est achevée, mardi 23 septembre, à Grenade, en Espagne, après deux journées de séminaires. Creative Minds Media, une agence événementielle britannique organisatrice de l’événement, a choisi de se concentrer sur un secteur qui connait un vrai boom.

Le marché du tourisme halal représentait 140 milliards de dollars (près de 109 milliards d'euros) en 2013, font ainsi savoir les organisateurs de la conférence, soit 13 % du tourisme mondial. Et d’après les prévisions de Crescentrating, un site singapourien spécialisé dans le tourisme « muslim friendly », ce chiffre devrait atteindre les 192 milliards dollars (149 milliards d'euros) d’ici à 2020. Son taux de croissance annuel (4,79 %) est plus fort comparé à celui de l’ensemble du tourisme (3,8 %).

Ces chiffres font rêver les professionnels du tourisme, d’autant plus que parmi les touristes musulmans se trouvent des globe-trotters aux poches bien remplies.

97 % des touristes musulmans veulent de la nourriture halal

« Prenons, par exemple, les touristes venant du Moyen-Orient qui ont dépensé 1,1 milliard de dollars (800 millions d'euros) en Grande-Bretagne en 2013 tandis que ceux des Emirats arabes unis ont contribué de l’ordre de 527 millions de dollars (410 millions d'euros), cela montre à quel point ce marché est énorme », avance sur le site Web de la conférence Tasneem Mahmood, l'organisatrice de la conférence.

« De plus, ils voyagent à divers moments de l’année, ce qui signifie qu’il existe des possibilités durant 12 mois », poursuit-elle en notant qu’il s’agit d’une « grande opportunité pour les offices de tourisme, les tours-opérateurs, les agences de voyages, les hôtels, les restaurants et l'ensemble du secteur ». Pour tous, le développement d’une offre halal s’avère nécessaire, est-il expliqué en se fondant sur l’étude « The Muslim Travel Index 2014 » menée auprès de 401 personnes vivant en Arabie Saoudite, en Malaisie et aux Emirats arabes unis.

Publiée cet été, l'enquête révèle que 93 % d’entre eux estiment qu’il est « important » que le pays qu’ils visitent leur facilitent l’accès à un « mode de vie halal ». Ils sont 97 % à estimer important de pouvoir trouver de la nourriture halal et 89 % à juger nécessaire l'accès à des lieux de prière. Ces critères apparaissent comme déterminants dans leur choix de destination touristique.

La France, une destination prisée... ou pas

Interrogés sur les pays européens qu’ils souhaiteraient prochainement visiter, les sondés ont davantage choisi la France. Avec 30 % de voix, elle se place en tête du classement des pays européens les plus prisés par les sondés. L'Hexagone est suivi par l’Angleterre et l’Italie ex-æquo (28 %) puis par l’Allemagne et la Turquie (26 %). L’Espagne, hôte de la première conférence internationale du tourisme halal, est sixième.

Dans le détail, si les Malaisiens sont plus nombreux à choisir la France (28 %), les Emiratis optent plus pour la Turquie (39 %) et les Saoudiens pour l’Allemagne (33 %). Mais l’Hexagone reste bien classé (à la 3e et à la 4e place) dans les classements saoudien et émirati, ce qui lui confère sa première place au classement général. Un bémol : près d'un quart des sondés (24 %) qui ont déjà été en voyage en France, en Allemagne, en Italie et en Angleterre ont jugé « moyenne » l’offre halal.

Selon le le classement 2014 des meilleures destinations non musulmanes pour des vacances « muslim friendly » de Crescentrating, la France ne fait d'ailleurs pas partie du top 10 sur la base de critères comme le niveau de service dédié à la clientèle musulmane. La Grande-Bretagne et l’Allemagne se sont classées respectivement à la 4e et à la 8e place tandis que Singapour, l'Afrique du Sud et la Thaïlande trustent le top 3. Quant à la Malaisie et à la Turquie, elles se positionnent respectivement en 1re et en 3e place dans le classement consacré aux pays musulmans membres de l'Organisation de la conférence islamique (OCI).

Le tourisme halal mondial en conférence en Andalousie

Un créneau porteur que lorgne l'Espagne

Les professionnels du tourisme français sont appelés à développer ce créneau porteur peu exploité dans une France en crise, qui, quand bien même accueille à bras ouverts les voyageurs en provenance du Golfe, de par la manne financière qu’ils représentent, ne traite pas avec le même égard tous ses musulmans.

Signe de son grand intérêt, l’Espagne, pays hôte, a mobilisé son office du tourisme. Des acteurs touristiques de la péninsule Ibérique mais aussi croates, turcs et émiratis ainsi que de hauts responsables politiques tels le ministre indonésien du Tourisme en personne ont également fait le déplacement à cette première conférence, dont l'initiative a été enrichie – non sans frais – d'un programme de découverte exceptionnel, les 24 et 25 septembre, des vestiges vivants de l'Andalousie, ancienne terre d'islam, où rayonne l'Alhambra de Grenade et la mosquée-cathédrale de Cordoue.





Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu