Connectez-vous S'inscrire






Société

Tourisme : les jeunes musulmans partent à l’aventure

Rédigé par Hanan Ben Rhouma | Vendredi 8 Juillet 2011

Par le passé, le tourisme religieux ne se limitait qu’aux seuls pèlerinages vers les Lieux Saints de l’islam. Le Hajj et la Omra restent les premières causes de voyage pour ceux désireux de respecter le cinquième pilier. Cependant, les habitudes de vie des musulmans sont en constant changement et de nouvelles destinations tendances, y compris en France, ont émergé. Les agences de voyages et les associations musulmanes multiplient leurs offres pour satisfaire une demande croissante de croyants qui souhaitent allier plaisir, éthique et spiritualité.



Voyager fait rêver de plus en plus de jeunes musulmans, moins enclins avec le temps à séjourner dans leurs pays d'origine. Ici, une dizaine de jeunes ont participé à un séjour sportif organisé par AESF cette année.
Voyager fait rêver de plus en plus de jeunes musulmans, moins enclins avec le temps à séjourner dans leurs pays d'origine. Ici, une dizaine de jeunes ont participé à un séjour sportif organisé par AESF cette année.
L’été est arrivé, les vacances aussi. Avec un goût pour l’aventure plus prononcé, les nouvelles générations de musulmans veulent de moins en moins passer des vacances dans leurs pays d’origine et entendent bien profiter de la facilitation des échanges internationaux. De nombreuses agences de voyages musulmans, auparavant cantonnés aux pèlerinages, proposent désormais aux croyants des circuits touristiques à la mode, particulièrement auprès des jeunes et des ménages issus de milieux socio-professionnels aisés.

Internet détrône les agences traditionnelles

Voyager pour apprendre et méditer sur la Création est un credo islamique en matière de tourisme halal. Jusqu’il y a peu, l’Egypte, la Syrie ou la Jordanie étaient des destinations culturelles phares des musulmans. Selon le rapport 2007 du World Tourism Market, le marché du tourisme halal au Moyen-Orient est en constante progression, où le nombre de visiteurs devrait grimper de 66 % d’ici à fin 2011 à 55 millions par an.

Les révoltes dans la région changent la donne et favorisent des pays non arabes. La Turquie et la Malaisie sont de plus en plus prisées des musulmans. Plus proche et low-cost, l’Espagne apparait comme une alternative de choix pour redécouvrir l’âge d’or de l’islam.

Pour faire baisser les coûts des séjours, l’échange de maisons ou d’appartements se révèle être une bonne affaire. Muslim Exchange Home surfe sur ce nouveau créneau en créant, en novembre dernier, le premier site d'échange gratuit de maisons dédié à la communauté musulmane.

Les circuits ne sont pas votre tasse de thé ? Exit les agences, place à Internet où émergent des guides de voyages halal gérés avec professionnalisme. Parmi eux, les outils de recherches « halal-friendly » Crescentrating.com et Halatrip.com permettent de préparer ses propres vacances en amoureux ou en famille sans avoir à faire de concessions sur le plan religieux. Hôtels et restaurants sont classés en fonction de critères islamiques comme l’absence d’alcool, l’existence de piscines non mixtes ou la présence de salles de prières. Crescentrating, fondé en 2009, a même décroché le Halal Awards 2010 au World Halal Forum dans la catégorie « Voyage », signe de l’importance que prend la Toile dans le secteur.

La jeunesse musulmane entre les mains des associations

Toutefois, il n’est pas forcément besoin d’aller loin pour voyager. S’offrir ce plaisir n’est pas à la portée de toutes les bourses. Les associations musulmanes sont nombreuses à se saisir de ce créneau pour diversifier leurs activités à l’image de l’Association des musulmans de Rosny (AMR), qui organise un séjour à moindre coût du 23 au 30 juillet dans les Hautes Alpes.

Côté ancienneté, ce sont les Scouts musulmans de France (SMF) qui remportent la palme. Habitués depuis 20 ans à organiser jusqu’à une dizaine de camps par été – à l’exception de 2011-2012, Ramadan oblige - pour les jeunes âgés de 7 à 25 ans, les SMF, agrées par le Ministère de la Jeunesse et des Sports, veulent être le reflet d’une jeunesse musulmane ouverte et décomplexée à qui on leur « apprend l’autonomie, la persévérance et la sauvegarde de l’environnement » entre autres valeurs islamiques, selon le directeur de SMF 93 (Seine-Saint-Denis) Jimmy Mazeroi. Outre les nombreuses activités qui écument les séjours, veillées spirituelles, rappels et débats sont servis aux jeunes pour tirer le meilleur profit du séjour.

Dans le même esprit musulman, AESF (Aide et Espoir sans frontière) fait aussi son bout de chemin. Créée en 2007, l’association se concentre uniquement sur l’organisation de séjours sportifs et aventuriers en France et depuis peu, à l’étranger, pour les 12-28 ans afin de « renforcer le sentiment de fraternité entre petits et grands » et leur permettre de s’amuser « dans les limites du halal », selon Mehdi Kabir, le vice-président.

Revenu en mai d’un séjour en Croatie en catamaran, les 12-25 ans ont été invités à participer en juin à un séjour aux Alpes d’Huez… entre hommes. Car pour le moment, AESF ne dispose pas encore d’animatrices mais espère bien développer, à l’avenir, les séjours similaires dédiés aux femmes. Une Omra ouverte à tous est prévue à cet effet en février prochain.






Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu