Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Les musulmans de Morlaix prient dans la ville voisine

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 11 Janvier 2013



Les musulmans de Morlaix, dans le Finistère, souhaitaient aménager une salle de prière dans une maison de la commune depuis plusieurs mois. Finalement, leur lieu de culte a vu le jour mais à Saint-Martin-des-Champs, une petite commune voisine.

Le projet porté par l'association Tisalam (Maison de la paix) s’est concrétisé, début janvier, dans la commune de 5 000 habitants. A présent, la communauté musulmane dispose d’une bâtisse de 400m² qu’elle loue comme lieu de prières. Le bâtiment est situé aux abords directs de la ville de Morlaix.

Au départ, l'association Tisalam avait pour ambition d’aménager une salle de prière dans une maison située prés de la gare à Morlaix. Mais leur demande de permis de construire déposé en mars dernier avait été refusée car elle ne prévoyait que deux places de stationnement au lieu de trois. L’association était donc sur le point de déposer une nouvelle demande, indiquele journal régional Le Télégramme. Le projet des musulmans ainsi exposé avait alors suscité des réactions négatives de la part de certains riverains qui se disaient choqués.

En ouvrant un lieu de culte musulman à Saint-Martin-des-Champs, la communauté musulmane échappe donc visiblement à une polémique. Toutefois, même si le maire saint-martinois René Fily ne peut s’opposer «à la liberté de culte», il fait remarquer que la ville n’a pas d’église.

« À Saint-Martin-des-Champs, on est presque aussi oecuménique que dans la communauté de Taizé! Les Augustines sont sur notre territoire depuis le Moyen-Age. Nous avons accueilli un centre évangélique protestant dans une ancienne école publique, en 1994. Aujourd'hui, c'est une mosquée. Et dire que pendant ce temps-là, la commune ne dispose même pas d'une seule église !», commente-t-il.

Même si l’église est plus proche de la mairie de Saint-Martin que de celle de Morlaix, elle appartient à la ville de Morlaix. Toutefois, les fidèles des deux communes s’y rendent et depuis 1989, les deux municipalités se partagent, à part égale les frais d'investissement de l'église, alors elle appartient d’une façon à Saint-Martin-des-Champs. Mais visiblement, le maire aurait préféré une église à la mosquée.

« J'accepte la situation. Mais je suis tout de même surpris par la rapidité avec laquelle les choses se sont faites », indique-t-il en ajoutant que « la salle de prière aurait dû, comme tout lieu accueillant du public, faire l'objet d'une déclaration publique préalable en mairie, en bonne et due forme. La procédure n'a pas été totalement respectée. C'est un peu léger et je vais le signifier ».

Les fidèles musulmans peuvent se féliciter de posséder un lieu de culte mais ils doivent encore attendre que la situation soit totalement clarifiée pour se réjouir totalement.

Lire aussi :
Un projet de mosquée à Morlaix à l'étude
A Vierzon, l'église ne deviendra pas une mosquée