Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

Les 101 choses que je devrai enseigner à ma fille

Rédigé par Sihame Assbague | Mardi 3 Février 2015



Les 101 choses que je devrai enseigner à ma fille
Il y a quelques mois, Sierra Vandervort, étudiante américaine, détaillait dans un texte paru au Huffington Post les 101 choses qu’elle enseignera à sa fille. Si j’ai beaucoup apprécié l’esprit de la publication et la fraîcheur avec lequel l’auteure a pris le soin de décliner ces maximes, je me suis vite rendue compte qu’en tant que femme non-blanche et musulmane ayant grandi et évoluant dans un contexte - notamment social et économique - particulier, j’aurai bien d’autres choses à dire ma future fille. Non pas parce que je le voudrai mais parce que je le devrai. Parce que je n’aurai pas le choix. Parce que, qu’on le veuille ou non, nos existences sont éminemment politiques et que mes descendantes n’y réchapperont pas.

En attendant d’être mère, j’adresse ces pensées à toutes les jeunes filles qui en ont besoin.

Avec tout mon amour.

Les 101 choses que je devrai enseigner à ma fille

1. Deviens ce que tu veux être.
2. Ne laisse personne te dire qui tu es ou ce que tu dois faire.
3. Vis chaque instant comme si c'était le dernier.
4. Mais pense aussi à construire dans la durée, tu pourrais vivre plus longtemps que prévu.
5. Garde la foi quoiqu'il arrive.
6. Tu es Française, si tu veux l'être. Ne laisse personne te dire le contraire.
7. Comme moi, tu es aussi biculturelle et tu peux décider d'être binationale quand tu veux.
8. En fait, ton identité est multiple. Assume la. Sois-en fière. Le monde t’appartient.
9. Regarde au moins cinq films bollywoodiens : tu vas kiffer !
10. Tu n'es pas la « richesse » ou « diversité » de ce pays. Tu es ce pays.
11. Ne tombe pas dans le piège du divertissement à tout va.
12. Amuse toi quand même hein !
13. Écris tes joies, écris tes peines, écris sur l'actualité : écris !
14. Reste bonne avec celles et ceux qui te causent du tort.
15. Lis.
16. Tu n'as pas assez lu : lis encore.
17. Dis toujours la vérité, même quand elle est à ton détriment.
18. Sors de toi : tu n'es pas au centre du monde.
19. Regarde-le ce monde justement : pars à sa découverte.
20. Retiens bien que tu n'es ni inférieure ni supérieure aux autres.
21. Respecte les gens.
22. Respecte-toi.
23. Que ton sourire éclaire les gens que tu croises.
24. N'attends pas que TF1 ou un mec rencontré sur Snapchat te fasse l'exégèse du Coran ou de n'importe quel autre Livre. Je te renvoie au point 15. Puis au point 16.
25. Surtout, sois généreuse avec les autres.
26. Je te préviens : tu auras à travailler trois fois plus que les autres, à faire trois fois plus d'efforts.
27. Pas le temps pour les regrets.
28. Fais donc en sorte de n'en avoir aucun.
29. Le bonheur est en tout (en toi), il faut savoir l’extraire.
30. Pendant au moins 20 ans, n'accorde aucun de tes votes au Parti Socialiste... je t'expliquerai.
31. Sois indépendante dans tout.
32. N'écoute pas ce féminisme qui te dit comment t'habiller et comment penser.
33. N'écoute que toi (et moi, si je suis encore en vie).
34. Prends le temps de grandir, ne va pas trop vite.
35. Tu n'as besoin d'aucun homme pour exister. A-U-C-U-N.
36. Engage toi.
37. Pour n'importe quelle cause juste mais engage toi.
38. Fais toujours de ton mieux.
39. Va aussi loin que tu peux à l'école : rappelle toi que tu pars avec plus de handicaps que les autres.
40. Trouve toi un travail qui te rend heureuse…et qui t’apporte des sous aussi (ce n’est ni tabou, ni mal hein).
41. Sois utile aux autres.
42. Ne sers jamais de caution « diversité » à qui que ce soit.
43. Fais du sport. De l'autodéfense.
44. Ne néglige pas tes liens familiaux.
45. Sois solidaire avec les femmes.
46. Sois d'autant plus solidaire avec les femmes racisées.
47. Ne laisse personne te dire ce que sont « la liberté » ou « l'émancipation » : tu définiras ces termes toi-même.
48. Apprends par cœur tes droits : tu en auras certainement plus besoin que les autres.
49. Ne te laisse pas faire. Jamais.
50. Ne garde pas le savoir pour toi, transmets-le.
51. Élève toi contre toutes celles et ceux qui « pissent sur la Justice ».
52. Écoute, au minumum, les albums de Kery James et de Lunatic.
53. Oui, je sais, le rap c'était mieux avant !
54. Prends le monde comme il est.
55. Accepte les gens comme ils sont.
56. Garde les secrets que l'on te confiera.
57. Ne les crois pas quand ils te diront que la Justice est aveugle... elle recouvrira subitement la vue s'il faut juger ton frère.
58. Si tu ne te reconnais pas dans les modèles féminins que te proposent les médias, c'est bon signe !
59. N'obéis à aucun diktat (la blancheur, la minceur...), tu es belle comme tu es.
60. Tu devras peut-être envoyer 300 CV avant de trouver un emploi.
61. Persévère, ma fille. Ou crée ton entreprise. Ou barre-toi.
62. Renseigne toi sur les luttes de tes aîné-e-s.
63. Boycotte Coca Cola.
64. Prends du temps pour toi. Prends soin de toi.
65. Ton frère et toi, évitez les tensions avec la police : un drame est vite arrivé.
66. Dans tous les domaines, évite les excès.
67. Tu as le droit d'épouser un noir, un blanc, un jaune, un rouge... évite juste les petits verts.
68. Envoie-moi celui qui te qualifiera de « beurette à khel ».
69. Tu es la petite-fille d'une guerrière et la fille d'une battante : bats-toi.
70. Un jour, va déterrer tes racines. Elles sont en Afrique.
71. Retournes-y. Souvent.
72. Quand tu te soulèveras pour défendre tes droits – parce que tu devras le faire tôt ou tard – rigole fort de ceux qui te traiteront de « radicale » ou d’« extrémiste ». Il n’y a absolument rien de radical ou d’extrême dans la défense de sa dignité.
73. Garde toujours l'esprit et les yeux ouverts.
74. Dis-leur qu'on n'a pas attendu le 8 mars pour célébrer la femme.
75. Face à la désinformation médiatique, tu auras le devoir d'informer, à ta manière.
76. Sois juste.
77. Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas que l'on te fasse.
78. Ne te prends pas trop au sérieux.
79. Ne tombe pas dans le piège du « le racisme, c'est le Front National ». Ouais... mais c'est les autres aussi.
80. Il n'y a pas de normes. Il y a ce que toi tu fais et ce que les autres font ; chacun sa manière.
81. C'est pas « has been » ou « archaïque » de rester vierge jusqu'au mariage. C'est un choix que tu feras ou pas.
82. Tu n'as rien à prouver à personne.
83. Ne laisse aucune discrimination sexiste ou raciste passer ; si tu ne le fais pas pour toi, fais le pour les autres.
84. Tu n'as pas à avoir honte de ces cheveux frisés et crépus qui font ta beauté.
85. Sois polie : souhaiter la paix et le bonjour n'a pas de prix.
86. Apprends à rester en retrait quand il le faut et à te mettre en avant quand il le faut.
87. N'aies pas peur de l'échec, il fortifie.
88. Aies confiance en toi, ne laisse rien ni personne te décourager.
89. Mange des fruits et des légumes.
90. Non, l'ambition, ce n'est pas mal. Sois donc fièrement ambitieuse, ma fille.
91. Mais sois prudente.
92. Quoique tu fasses, tu seras critiquée. Prends ce qui est utile, jette le reste.
93. Personne n'a à te dire avec quelles armes tu dois te battre, ni te dicter ce que tu dois ressentir.
94. Ta vie dépend de ce que tu en fais.
95. Entoure-toi des gens qui t'aiment sincèrement et qui veulent vraiment ton bien.
96. Ils seront très peu. C'est la vie !
97. Sors de la matrice, questionne la société, questionne ton existence.
98. Tu ne vas tout de même pas te cantonner au métro-boulot-dodo ?
99. Ne raconte pas ta vie à tout va : cultive le secret.
100. Mange, prie, aime.
101. Tu as le droit de changer d’avis, tu as le droit de faire des erreurs. Tu n’es pas un être figé mais un être en perpétuel mouvement.

****
Sihame Assbague est porte-parole du collectif Stop au contrôle au faciès.