Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Le Coran est un Mein Kampf, aucun problème pour Le Pen

Rédigé par La Rédaction | Lundi 5 Mai 2014



Le leader de l’extrême droite néerlandaise, Geert Wilders, peut compter sur Marine Le Pen pour sa défense.

A trois semaines des élections européennes, la présidente du Front national a estimé que le chef du parti du PVV a « le droit » de comparer le Coran au Mein Kampf d’Adolf Hitler, dans une interview accordée au Journal du Dimanche dimanche 4 mai. Geert Wilders, qui avait été jugé en 2011 pour incitation à la haine raciale, avait alors été relaxé pour ses déclarations.

« C’est son opinion » mais « on a encore le droit d'avoir ces opinions-là, je crois, non ? Le blasphème n'est pas interdit, pas même en France », s’est-elle exprimée.

L'islamophobie n'est une opinion, elle est un délit. Par ses propos, Marine Le Pen ne voit aucun problème à mettre sur le même plan islam et nazisme. Elle n’a d’ailleurs pas condamné les propos de Fabien Engelmann, le nouveau maire FN d'Hayange, en Moselle, qui faisait cette comparaison dans son autobiographie récemment publiée.

La chef du FN a perdu son immunité parlementaire en juillet 2013 pour avoir comparé les prières de rue à l'occupation nazie, ouvrant la voie à un éventuel procès.

Lire aussi :
Un maire FN écrit sa haine de l'islam, comparé au nazisme
Racisme : les Pays-Bas se lèvent contre Geert Wilders, l'anti-Marocain
Mein Kampf = Coran : un candidat FN affiche son islamophobie
Marine Le Pen officiellement sans immunité parlementaire
Pays-Bas : jugé pour haine raciale, Geert Wilders acquitté