Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La mosquée de Saint-Etienne signe une convention avec le Maroc

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 6 Décembre 2012



Officiellement propriété du Maroc depuis le mois de septembre, la grande mosquée Mohammed VI de Saint-Etienne (Rhône-Alpes) a signé, jeudi 6 décembre, une convention-cadre en présence du Conseiller du Ministre des affaires islamiques Monsieur Simohammed RIFKI chargé au nom du ministre Ahmed Taoufiq de ratifier cette convention.


Le but est de « permettre à notre institut religieux de disposer d’un soutien à la fois financier et d’échange intercultuel », nous indique Larbi Marchiche, le recteur de la grande mosquée.

« Monsieur le Ministre a accordé à la Grande Mosquée Mohammed VI une subvention de plus de 700 000 € et a pris l’engagement de mettre à disposition de la Grande Mosquée Mohammed VI toute l’année des conférenciers théologiens de renommée internationale pour assurer des colloques et des conférences pour les musulmans de la Région toute l’année », est-il précisé dans un communiqué.

Le Maroc avait déjà financé en grande partie (75 %) la construction de la mosquée, inaugurée en juin dernier. [

Cette convention-cadre permet de bénéficier encore une fois des importantes ressources du roi. « La Grande Mosquée Mohammed VI deviendra dès lors une des plus grandes mosquées de France dotée de moyens financiers et humains pour jouer un très grand rôle à la fois spirituel et social », fait savoir le recteur.

Avec de tels moyens, les actions du lieu de culte sont ambitieuses. En plus de « jouer un rôle fondamental dans l’éducation spirituelle des jeunes inspirée de l’islam juste et tolérant », elle aura un « rôle social important dans la région » dans les domaines de « la formation et l’enseignement, l’orientation, l’encadrement social, le soutien scolaire et l’aide à l’orientation et à l’emploi », précise M. Marchiche.

La mosquée développera également « un programme d’actions sociales important destiné aux personnes sans ressources et aux immigrés vivant dans des foyers (...) et aider les personnes en difficulté à tisser un relationnel qui évitera l’isolement et la précarité familiale », ajoute-t-il.

Des « colloques interreligieux » y seront aussi organisés afin de « favoriser le dialogue et la solidarité entre les différentes religions monothéistes ». « La grande Mosquée Mohammed VI est aussi l’emblème de l’ouverture à tous les musulmans toute origine confondue sans distinction aucune », conclut le recteur de la Grande mosquée de Saint-Etienne.

Toutefois, certains fidèles n’ont pas digéré le fait que la mosquée devienne la propriété du Maroc, craignant une ingérence du royaume. Ils souhaitaient plus de transparence sur la gestion du lieu. Au moins là, tout est clair concernant le financement de ses actions.

Lire aussi :
Grande Mosquée de Saint-Etienne : une ambassade du Maroc au service des musulmans
La mosquée de Saint-Etienne officiellement marocaine
Inauguration sous tension de la Grande Mosquée de Saint-Etienne
Grande Mosquée de Saint-Etienne : l'imam viré, la pétition des fidèles toujours en ligne