Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

La discrète Légion d’honneur au prince héritier saoudien agace

Rédigé par La Rédaction | Lundi 7 Mars 2016



François Hollande accueillant à l'Elysée le prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed ben Nayef.
François Hollande accueillant à l'Elysée le prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed ben Nayef.
François Hollande a remis, vendredi 4 mars, la Légion d’honneur au prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed Ben Nayef, également ministre de l’intérieur, lors de sa visite à l’Elysée.

Il a fallu attendre dimanche 6 mars pour que l’information soit confirmée dans la presse française, deux jours après que des médias saoudiens en a fait l’écho. L’entourage présidentiel a fini par faire savoir que le titre a été remis au prince « au titre de personnalité étrangère, une pratique protocolaire courante ».

Si la remise de la Légion d’honneur témoigne des bonnes relations diplomatiques entretenues entre la France et l'Arabie Saoudite, elle n’a pas non plus manqué d’agacer du monde, d’autant qu’elle s’est faite dans la discrétion la plus totale.

Depuis le début de l’année, le régime saoudien a procédé à 70 exécutions, la dernière ayant eu lieu ce dimanche avec la décapitation d’un homme condamné à mort pour meurtre. Rien que le 2 janvier, 47 personnes avaient été mises à mort en une seule journée pour « terrorisme ». L’opposant chiite saoudien Nimr al-Nimr faisait parmi des personnes exécutées, provoquant une crise diplomatique entre Ryad et Téhéran.

Lire aussi :
La France et l’Arabie Saoudite, l’excellence des relations renouvelée




Loading