Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L’OCI autorisée à entrer en Birmanie, des moines bouddhistes protestent

Rédigé par | Mardi 12 Novembre 2013



Près d’un millier de personnes ont protesté à Rangoon mardi contre la venue d’une délégation de l’Organisation de Coopération Islamique (OCI) en Birmanie, programmée mercredi 13 novembre. Quelque 300 moines bouddhistes, qui accusent l’institution d’ingérence dans les affaires internes à la Birmanie, ont participé à la manifestation.

La Birmanie, qui avait refusé l’entrée de l’OCI dans son territoire en octobre 2012, a récemment donné son feu vert pour une visite officielle, y compris dans l’Etat d’Arakan, foyer principal des Rohingyas.

L’objet de la visite de l’OCI, qui regroupe 57 pays musulmans, est de constater l’étendue des violences anti-musulmanes qui secouent la Birmanie depuis juin 2012 et de plaider pour la protection des minorités persécutées dont les Rohingyas.

La délégation de l’OCI, qui sera menée par son secrétaire général, Ekmeleddin Ihsanoglu, devrait comprendre des ministres et représentants d’Indonésie, de Malaisie et du Bangladesh, tous trois voisins de la Birmanie mais aussi de la Turquie, d’Arabie Saoudite, d’Egypte et de Djibouti.

Lire aussi :
Birmanie : Laurent Fabius dénonce « les dérives du nationalisme bouddhiste »
L’ONU alarmée par la « ségrégation » des musulmans en Birmanie
« Nous, les innommables », un ouvrage salutaire sur les Rohingyas
Birmanie : la toute-puissance des moines devant une minorité musulmane désemparée
Birmanie : 969 et ses mouvements islamophobes officiellement interdits
Birmanie : le dalaï lama au secours des musulmans
Vers un nouveau Rwanda en Birmanie, Hollande interpellé
La Birmanie réhabilitée sur le dos de ses musulmans persécutés
Birmanie : reportage sur le massacre à huis-clos des Rohingyas
Tariq Ramadan : la fraternité, un impératif face au massacre de musulmans en Birmanie


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur