Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L’Arabie Saoudite lance une coalition militaire islamique contre le terrorisme

Rédigé par Saphirnews | Lundi 27 Novembre 2017



L’Arabie saoudite a lancé, dimanche 28 novembre, une coalition militaire islamique contre le terrorisme regroupant au total 41 pays à majorité musulmane. © IMCTC
L’Arabie saoudite a lancé, dimanche 28 novembre, une coalition militaire islamique contre le terrorisme regroupant au total 41 pays à majorité musulmane. © IMCTC
L’Arabie saoudite a lancé officiellement, dimanche 26 novembre, une coalition militaire contre le terrorisme regroupant au total 41 pays à majorité musulmane.

C’est le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane qui a ouvert la réunion inaugurale à Riyad à laquelle se sont retrouvés les ministres de la Défense de pays membres de la Coalition militaire islamique pour combattre le terrorisme (IMCTC), annoncée en décembre 2015.

« Notre réunion est très importante car ces dernières années les organisations (terroristes) agissaient dans nos pays sans qu'il y ait de coordination », a déclaré l’homme fort du royaume saoudien, appelant de ses vœux une « coordination forte, excellente et spéciale » entre ses membres contre le terrorisme.

« Ce front panislamique unifié cherche à prémunir les sociétés contre les menaces permanentes de plus en plus graves que font peser les groupes extrémistes violents sur les membres de la Coalition, ainsi que sur les autres pays », a fait savoir l'IMCTC, dont le commandant militaire est le général pakistanais Raheel Sharif, 61 ans.

Ses objectifs affichés sont de « développer et accroître le niveau de coopération entre les Etats », de « consolider la solidarité islamique (…) au travers d’un front uni contre les groupes terroristes qui tentent d’ébranler la sécurité des pays membres ou de nuire à l’image et aux valeurs de tolérance de l’islam et des musulmans », de « combattre les idéologies des organisations extrémistes violentes dans les Etats membres de la Coalition islamique, à travers des campagnes de communication stratégiques visant à contrer leurs discours virulents et leur propagande » ou encore de « lutter contre le financement du terrorisme ».

La Coalition islamique militaire, qui a son quartier général à Riyad, se présente comme « une alliance multinationale qui ouvre ses portes à tous les pays et acteurs internationaux souhaitant affronter avec efficacité le phénomène du terrorisme ». L’Iran, grand rival chiite de l’Arabie saoudite, ainsi que la Syrie et l’Irak, proches de Téhéran, n’en sont pas membres.

Lire aussi :
Arabie Saoudite : le prince héritier, sous couvert de la lutte anticorruption, assied son pouvoir absolu





Loading