Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Israël punit les Palestiniens, admis à l’UNESCO

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 2 Novembre 2011



L’adhésion de la Palestine au sein de l’UNESCO a mis Israël en colère et l’Etat hébreu n’a pas tardé à le faire savoir en annonçant, mardi 1er novembre, une série de mesures de rétorsion à l’encontre des Palestiniens.

Alors même l’occupation et la colonisation israéliennes sont considérées comme illégales sur le plan du droit international, le gouvernement israélien a décidé d’accélérer la construction de colonies juives à Jérusalem-Est et en Cisjordanie.

Il gèle aussi provisoirement le transfert de fonds dus à l'Autorité palestinienne (AP), qui correspond au remboursement des droits de douane et de la TVA prélevés sur les produits destinés aux Palestiniens qui transitent par les ports et aéroports israéliens. Une somme qui s’élève chaque mois à pas moins de 50 millions de dollars, qui assure 30 % du budget de l'AP et permet de payer ses 140 000 fonctionnaires.

« Ces mesures ont été prises par le forum des huit principaux ministres sous la présidence du Premier ministre, Benjamin Netanyahou, en guise de sanction après le vote à l'Unesco », a précisé une source israélienne.

« Accélérer la construction des colonies revient à accélérer la destruction du processus de paix, et le gel des fonds palestiniens est un vol de l'argent du peuple palestinien », a affirmé le porte-parole de Mahmoud Abbas, appelant le Quartette pour le Proche-Orient (Etats-Unis, Union européenne, ONU, Russie) à « faire pression sur Israël pour empêcher cette décision qui aura des conséquences néfastes pour la région entière. »

La France, par la voix du ministère français des affaires étrangères, a condamné mercredi 2 novembre les sanctions israéliennes.

D'autre part, des pirates informatiques ont attaqué les serveurs palestiniens, coupant le réseau Internet en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, a indiqué mardi 1er novembre le ministre des communications palestinien. « Vu le genre d'attaque et son intensité, je pense qu'il y a un Etat derrière et que ce n'est pas spontané », a-t-il estimé, évoquant la probable implication d'Israël dans ce piratage.

Lire aussi :
Merci l’UNESCO, vive la Palestine, vive la justice !
La Palestine s’ouvre les portes de l’Unesco
La colonisation israélienne à la loupe sur iPhone




Loading