Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Israël furieux contre le Conseil des droits de l’homme de l’ONU

Rédigé par La Rédaction | Mardi 27 Mars 2012



Israël a annoncé, lundi 26 mars, qu’elle rompt tout contact avec le Conseil des droits de l'Homme (CDH) de l'ONU après que celui-ci ait décidé, le 22 mars, de lancer une enquête internationale indépendante sur la colonisation israélienne et ses répercussions sur les droits civils, politiques, économiques, sociaux et culturels du peuple palestinien dans les Territoires occupés.

Cette décision a été prise à l’issue du vote d’une résolution condamnant la construction par Israël de nouveaux logements pour les colons juifs en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, y voyant une entrave au processus de paix et la création d'un Etat palestinien indépendant. Sur les 47 pays membres du CDH, 36 ont voté pour, dont la Chine et la Russie. Les Etats-Unis ont été le seul pays à voter contre.

Le texte avait été présenté par le Pakistan au nom de l'Organisation de coopération islamique (OCI), avec le soutien d'Etats comme Cuba et le Venezuela. La résolution du Conseil a été saluée comme « une victoire » par le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Le lancement d’une telle enquête internationale – inédite – n’a pas manqué de provoquer l'ire de l’Etat hébreu. Le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a dénoncé une initiative « hypocrite » tandis que le Hamas considère le retrait d’Israël du CDH comme une « tentative sioniste de faire chanter » les institutions qui la critiquent.

Car en rompant le contact avec le CDH, les enquêteurs affectés à la mission internationale ne seront pas autorisés à se rendre en Israël et dans les Territoires occupés palestiniens. En réaction à cette décision, la présidente du CDH, Laura Dupuy-Lasserre, a jugé cette position très « regrettable » et a demandé à Israël de coopérer pleinement avec la mission « pour qu'il puisse expliquer ses propres politiques et actions aux commissaires indépendants une fois qu'ils seront nommés ».

Lire aussi :
Critiquer Israël dans les facultés françaises, un impossible débat ?
Palestine : les collectivités françaises se donnent rendez-vous à Hébron
Palestine : un rapport parlementaire sur l’eau dénonce l’apartheid israélien
Stéphane Hessel : « Israël doit changer d'attitude envers les Palestiniens »
Israël reconnu coupable de crime d’apartheid en Afrique du Sud
La Palestine s’ouvre les portes de l’Unesco
La colonisation israélienne à la loupe sur iPhone





Loading