Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Islamophobie : un « iftar citoyen » organisé à Reims

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 2 Août 2013



A Reims, le collectif local contre l'islamophobie a organisé, mercredi 31 juillet, un « iftar citoyen » sur la place d'Erlon.

Après les multiples agressions islamophobes de femmes voilées qui se déroulées dans cette commune ces dernières semaines, des membres des 11 associations qui constituent le collectif ont décidé de partir à la rencontre des Rémois non musulmans afin d'échanger avec eux sur la montée inquiétante de l'islamophobie en leur offrant des pâtisseries orientales et du thé à la menthe.

Une collation que seuls les non musulmans pouvaient prendre. En effet, l'action baptisée « iftar » n'en était pas véritablement un : elle ne s'est pas déroulée lors de la rupture du jeûne mais en pleine journée du mois du Ramadan alors que les musulmans doivent s'abstenir de manger et de boire.

C'est tout de même avec le sourire qu'ils sont allés à la rencontre des passants, en présence d'Éric Quénard, premier adjoint au maire de Reims. « Certaines victimes étaient présentes et elles ont pu apporter leurs témoignages et leurs inquiétudes. Nous avons été surpris de la réaction positive des citoyens. Les gens étaient très a l'écoute et nous avons eu les encouragements de dizaines de passants », nous raconte Hassan Safoui, secrétaire général du Comité 15 mars et Libertés.

Pour les initiateurs de l'action, cette action avait pour but de créer du lien avec les habitants pour mieux s'entre-connaître. Mais il faudra bien plus que du thé et des pâtisseries pour lutter contre l'islamophobie. Pour faire valoir leurs droits, les victimes rémoises, soutenues par le collectif, ont bien saisi la justice : l’audience concernant l’agression de deux d'entre elles est programmée pour le 12 novembre prochain.

Lire aussi :
Islamophobie : une affiche raciste sur la mosquée de Reims
Islamophobie : quatre femmes voilées agressées à Reims portent plainte
Islamophobie : 12 plaintes contre l’agresseur d’une femme voilée à Reims

Et aussi :
Iftar antifasciste : les musulmans à l’offensive contre l’islamophobie
Grande-Bretagne : la mosquée tend la main aux islamophobes
Islamophobie : le CCIF répond à Copé par l'humour et l'action





Loading