Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

Inégalité, crétinité, laïcité... qui parle encore de liberté ?

Rédigé par Yahya Michot | Lundi 9 Février 2015

L'affaire Ahmed, du nom de l'enfant de 8 ans accusé d'apologie d'actes de terrorisme, continue d'être de toutes les discussions pour s'inquiéter des dérives observées en France sous prétexte de lutter contre la radicalisation. Une affaire dont s'est inspiré le professeur de pensée islamique Yahya Michot.



Inégalité, crétinité, laïcité... qui parle encore de liberté ?

Saint Holocauste et Saint Charlie,
Avec leurs reliques et leurs bougies,
Ont viré le Curé d’Ars et Sainte Thérèse
Au rayon des vieilleries et foutaises,

Canonisés par la République,
En ces temps de crise économique,
D’hyper-processions et de minutes de silence :
Honi soit qui mal y pense !

Synagogues, églises, mosquées,
Matignon, Bercy, l’Elysée,
Tous orchestrent à l’unisson
Les nouveaux cultes de la Nation.

Inégalité, crétinité, laïcité,
Qui parle encore de liberté ?
Ils ont même une Inquisition
Pour imposer leur vénération.

Jusqu’à l’école ou au jardin d’enfants
De la patrie chassez les mécréants,
Ou qu’ils ressassent comme des ânes
Le catéchisme de Marianne.

Et toi, petit Ahmed, où te croyais-tu,
Graine d’hérétique, à faire du chahut ?
Tu paieras pour tes maléfices
Au tribunal, à la police !

Dénonçant la mascarade,
Tel Gavroche sur sa barricade,
Tu n’auras que peu d’amis
Au pays de la Saint Barthélémy.

Qu’Allah donc soit avec toi,
Qui nous guide vers Sa Loi.
Ceux qui croient en Lui Il défend,
Les enfants plus encore que les grands.

****
Yahya Michot est professeur de pensée islamique et de relations islamo-chrétiennes au Macdonald Center, Hartford Seminary, aux Etats-Unis, depuis septembre 2008. De 1983 à 1997, il enseigna la philosophie arabe à Louvain (Belgique) et, de 1998 à 2008, la théologie islamique à Oxford. Yahya Michot, reconnu pour son expertise des pensées d'Avicenne et d'Ibn Taymiyya, a publié plusieurs ouvrages sur la pensée islamique classique et l'islam en Europe.