Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Politique

Hollande : un an après, espoirs déçus, musulmans désabusés

Rédigé par Maria Magassa-Konaté et H. Ben Rhouma | Lundi 6 Mai 2013

Il y a un an jour pour jour, le 6 mai 2012, François Hollande était élu président de la République. Un bilan de la première année de son quinquennat s’impose et n'est pas des plus reluisants de la 5e République.



Hollande : un an après, espoirs déçus, musulmans désabusés
Une crise économique persistante avec un taux de chômage record au mois de mars 2013 (10,2 %) et un taux de croissance qui ne décolle pas du 0 %, voilà qui marque la première année du quinquennat de François Hollande

En vertu du principe de cause à effet, l’impopularité du chef de l’Etat atteint des sommets. Selon différents instituts de sondage, sa cote de popularité n’a fait que dégringoler en un an pour se situer aujourd’hui autour de 25 %. Sa popularité suit la courbe d’un climat économique de plus en plus morose.

Après l’affaire Cahuzac, la confiance au gouvernement a bien cédé la place au scepticisme quant à la capacité de la gauche à donner une image plus transparente et saine de la politique.

Des mesures économiques insuffisantes

Pour faire face à la crise, la gauche a bien tenté des choses avec le lancement des emplois d’avenir en novembre 2012 et du contrat de génération en février. Mais en attendant des résultats, ces mesures restent insuffisantes pour endiguer le chômage et n'empêchent pas les plans sociaux de se multiplier comme l’illustre la fermeture de l’aciérie de Florange où une plaque des « promesses non tenues » de François Hollande a été inaugurée en avril.

Le chef de l’Etat a également suscité la grogne de chefs d’entreprise en octobre après l’annonce de la taxation de l’argent gagné lors de la vente d’une entreprise. Pour rectifier le tir, il a annoncé, fin avril, une série de mesures pour développer l’entrepreneuriat, notamment dans les banlieues, qui restent à mettre en œuvre.

Une nouvelle loi anti-voile en vue ?

La déception demeure vive chez beaucoup d'électeurs de Hollande. La promesse emblématique du droit de vote des étrangers extra-communautaires a été jetée aux oubliettes, tout comme les mesures en vue de lutter contre les contrôles au faciès. Et l’intransigeance du ministre de l’Intérieur Manuel Valls sur le volet de l'immigration est une désillusion pour les associations de défense des sans-papiers qui espéraient bien mieux avec l’arrivée de la gauche au pouvoir.

Quant aux musulmans qui ont voté majoritairement pour François Hollande lors de la présidentielle 2012, ils peuvent être légitimement déçus d’un président qui a dernièrement estimé nécessaire le vote d’une loi pour interdire les signes religieux dans les crèches après l'annulation, par la Cour de cassation, du licenciement d'une salariée voilée de la crèche Baby Loup. La montée inexorable de l'islamophobie à laquelle le gouvernement ferme les yeux nourrit toujours plus le sentiment de déception.

Bien que François Hollande ait un discours plus apaisé que son prédécesseur, les débats polémiques sur la laïcité sont aussi revenus sur le devant de la scène, au grand dam des citoyens de confession musulmane qui en avaient été gavés sous le quinquennat Sarkozy.

Le mariage pour tous, une promesse tenue contestée

François Hollande avait promis le changement. Force est de constater qu’il n'est pas prêt de venir. Si ses choix de retirer les troupes d'Afghanistan et d’intervenir au Mali, en janvier 2013, ont été salués par l’opinion, son obstination à faire adopter au plus vite la loi sur le mariage pour tous a suscité les mécontentements les plus vifs.

Après une première manifestation en novembre 2012, les rassemblements contre ce projet de loi ont pris une ampleur impressionnante en réunissant des centaines de milliers de personnes dès le mois de janvier. La loi a finalement été adoptée en avril mais la mobilisation continue.

Au regard de ce bilan, les Français sont sans appel. Une majorité (76 %) jugent négativement la première année du quinquennat de François Hollande, d’après un sondage TNS Sofres dévoilé lundi 6 mai.

Le chef de l'Etat a réuni pour le premier anniversaire de son mandat Jean-Marc Ayrault et ses 37 ministres en séminaire à l'Elysée pour discuter « bilan et perspectives ». Il lui reste bien des efforts à faire pour redresser la barre et reconquérir l'opinion, à l'approche des élections municipales de 2014 auxquelles le PS pourrait bien être sanctionné.





Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Philippe le 06/05/2013 21:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La proposition de loi visant à étendre l'obligation de neutralité à certaines personnes ou structures privées accueillant des mineurs et à assurer le respect du principe de laïcité, appelée communément "loi anti nounous voilées", avait été adoptée par le Sénat le 17 janvier 2012 ; et à cette date, d'une part, la gauche était majoritaire au Sénat (pour la première fois sous le Vè République) et, d'autre part, les membres du groupe du Parti Socialiste ne s'y était pas opposé.

Alors, désabusés ou réveillés ?

2.Posté par Pierre MEYER le 07/05/2013 08:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vous aviez imaginé quoi,que hollande allait appliquer la charia?


3.Posté par Abdelmajid le 07/05/2013 09:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam 'alaykoum,

Mes coreligionnaires qui ont voté Hollande ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes !

Ils sont où maintenant tous les béni oui oui qui ne sortent que pendant les périodes électorales, pour venir nous sermonner qu'il faut aller voter, voter le moins pire des deux... patati patata !

La droite est conservatrice, à la mentalité coloniale et surf sur l'islamophobie depuis toujours.
Quand à la gauche depuis toujours elle est athée en puissance, théophobe, et n'aime les musulmans(anes) que quand ils sont assimilés et acculturés.

Réveillez vous cette fois !
Quand on a aucun candidat qui soit honnête, juste, croyant. Alors on ne vote pas!
Comme cela on a rien à se reprocher de ce côté là, inshAllah.

Enfin tous ceux qui ont voté Hollande peuvent maintenant se féliciter d'avoir élu un type qui a ouvert le mariage aux homosexuels. Détruisant ainsi tout le symbole du mariage dans ce pays.
Et d'avoir élu un type qui créera d'ici 4ans de nouvelles lois contre les croyants(antes).

En tout cas, son bilan sera tellement nul en 5ans, tout comme l'était celui de Sarkozy.
Que je crains bien qu'en 2017, on aura la première femme présidente de la République française...

L'histoire se répète, l'armée mongole sera le verdict !

4.Posté par Sid-Ali le 07/05/2013 14:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
au lieu de revenir à Allah vous avez préféré baser vos espoirs sur un mécréant. Un moment il faut arrêter d'être naïf et songer à se réveiller.

5.Posté par karim le 07/05/2013 21:32 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne vois pas de problemes c''est NORMAL de gauche ou de droite meme combat

6.Posté par Jalel le 07/05/2013 21:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne vote plus pour les socialistes. En espérant que les 80% de la communauté musulmane ( ayant voté pour ces islamophobes) fera de même.

7.Posté par paulau le 11/05/2013 20:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le droit de vote aux immigrés, une fausse "bonne idée".

Donner le droit de vote aux immigrés lors des élections locales serait une erreur.
En effet la modification du corps électoral des municipales et des autres élections locales faites en y adjoignant des étrangers non communautaires mettrait ces derniers en position d’arbitre de consultations se gagnant à la marge.De ce fait, accorder ce droit de vote créerait certainement des tensions entre Français et étrangers non communautaires. Tel n’est pas le cas pour les étrangers communautaires puisqu’il existe des systèmes de réciprocité qui favorise, par nos concitoyens, l’acceptation de ce droit de vote des étrangers.

La mise en œuvre du droit de vote aux immigrés lors des élections locales est plus propre à semer la discorde qu’à favoriser l’intégration des non communautaires, alors que les conditions pour devenir Français, et donc pouvoir légitimement voter à toutes les élections, sont souples. En particulier notre pays accepte la bi nationalité.
Devenir national est une possibilité largement ouverte et constitue le meilleur instrument d’intégration. Le préserver nécessite de ne pas morceler les attributs qui lui sont liés.

8.Posté par Rahim le 11/05/2013 22:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui l'histoire se répète; les khoubzistes sont aux aguets : le président du forum social des quartiers se voit déjà ministre de la diversité !

9.Posté par Aqil le 21/05/2013 13:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est vrai que l'on peut rester sur sa faim, mais c'est quand même moins pire que l'ump dont la politique était essentiellement basée sur de la communication émanant des conseillers de l'Elysée, et qui ne consistait qu'à faire des diversions sur l'islam et les musulmans pour effacer les graves problèmes socio-économiques des titres! Ca a duré 4ans 1/2 et on voit le résultat sur l'économie avec un hollande qui n'en subit que le résultat désastreux!

10.Posté par Omar le 25/05/2013 01:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Désolé, mais bien fait pour ceux qui ont voté François Hollande. Ou se trouve le problème ? On leur fait miroiter des bourses et prestation sociale en cas de vote positif et d'ailleurs julien Dray l'a reconnu sournoisement en sous-entendant que les musulmans préfèrent faire les soldes que de manifester. Ce sont des consommateurs sans cervelle voila ce qu'il faut entendre par ces paroles.