Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

Grande-Bretagne : les musulmans appellent à agir contre l’occupation du Cachemire par l’Inde

Rédigé par Lina Farelli | Jeudi 10 Octobre 2019 à 18:36



Grande-Bretagne : les musulmans appellent à agir contre l’occupation du Cachemire par l’Inde
Le Conseil musulman de Grande-Bretagne (MCB) a lancé un appel, lundi 7 octobre, auprès des avocats britanniques à mener une action judiciaire contre les violations croissantes des droits de l’homme observées dans le Cachemire occupé par l’Inde depuis août 2019.

« Cette région est totalement coupée du monde, sans visibilité ni transparence sur la situation », déplore le MCB, citant un rapport d’Amnesty International dénonçant la pratique par les autorités indiennes de la détention sans jugement dans la région. Aujourd’hui, entre 4 000 et 8 000 personnes y seraient détenues de manière illégale.

« Nous sommes préoccupés par le fait que les actions menées dans le Cachemire présentent toutes les caractéristiques du génocide en Bosnie. Genocid Watch a mis en garde contre le nettoyage ethnique, religieux et racial des musulmans du Cachemire par l’armée et les paramilitaires indiens. L’histoire humaine récente regorge d’exemples de la façon dont la détention massive d’hommes et de garçons dans les territoires occupés a été utilisée comme un instrument précurseur de crimes encore plus graves », a déclaré Ifath Nawaz, président du Comité des affaires juridiques du MCB.

Pour lui, il est « impératif d’envoyer des observateurs de l’ONU » dans la région en vue d’arrêter les « actes illégaux et flagrants commis contre le peuple innocent du Cachemire ».

Harun Khan, secrétaire général du MCB, a affirmé que « le gouvernement britannique devrait exhorter l’Inde à lever complètement le couvre-feu imposé aux huit millions de musulmans au Cachemire, confrontés à une crise humanitaire croissante (…), un blocage de la communication et une pénurie des biens essentiels, notamment les médicaments ». Le Royaume-Uni devrait, selon lui, « collaborer avec la communauté internationale pour mettre en place un tribunal chargé d’enquêter de toute urgence sur les violations du droit de l’homme sur le territoire ».

Le MCB, qui invite les avocats britanniques à « soutenir une mission d’enquête dans la région », exhorte le Premier ministre à insister auprès du gouvernement indien de la nécessité à se conformer aux résolutions de l’ONU.

Lire aussi :
La suppression surprise de l'autonomie du Cachemire indien fait craindre le pire à ses habitants