Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Gilbert Montagné affiche son amour pour Israël

Rédigé par La Rédaction | Lundi 18 Août 2014



Gilbert Montagné
Gilbert Montagné
Au cœur d’une polémique concernant le maintien de son concert à Tel-Aviv le 14 août, qu’il a finalement assuré, le chanteur a, à cette occasion, fait part de son soutien à l’opération israélienne menée à Gaza, estimant qu’il était « évident » qu’Israël devait intervenir.

Interviewé sur la chaîne israélienne i24, la veille du concert, le chanteur de « Sous le sunlight des tropiques » a déclaré : « Vu ce qui c’était passé précédemment -je veux dire le nombre de roquettes envoyées sur Israël depuis des semaines-, il est évident qu’il fallait intervenir. »

Il a par ailleurs profité du spectacle qu’il a donné à l'Heichal Hatarbut Mann Auditorium pour annoncer qu’il était un nouvel immigrant israélien et donc qu’il avait fait son « aliyah », son installation en Israël. Au cours de la même interview, la veille, il avait pourtant déclaré que « c’était du domaine de l’intime » à la journaliste qu’il lui demandait s’il comptait immigrer en Israël.

Avant sa venue, Gilbert Montagné avait été violemment pris à parti sur les réseaux sociaux parce qu’il n’avait pas reporté sont concert prévu à Tel-Aviv. A la manière de Patrick Bruel, il avait alors tenu à faire fait une « mise au point » le 10 août sur sa page Facebook, en réponse à ceux qui « se sont montrés très agressifs, voire insultants », en découvrant qu’il allait se produire à Tel-Aviv - des réactions qu’il a « beaucoup de mal à comprendre ».

Ayant précisé que « toutes les guerres sont une abomination et donc une véritable honte à l’intelligence », il s’est ensuite adressé « à la petite poignée venimeuse à (son) encontre : Personne ! Vous m'entendez ! Non, personne, ne peut m'empêcher d'être l'esprit libre que je suis ! Cela veut dire en clair, que je respire, chante, joue où je veux que cela vous plaise ou non ! » Ce qu’il a donc fait.

Lire aussi :
Gaza : Penelope Cruz et Javier Bardem blacklistés à Hollywood
Patrick Bruel dément verser de l’argent à Tsahal, « un menteur » pour la LDJ
Six Prix Nobel de la paix réclament un embargo contre Israël