Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Gaza visé par les bombes d'Israël

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 3 Avril 2013



Le répit est loin d’être terminé pour les Palestiniens. L'armée de l'air israélienne a effectué trois frappes, dans la soirée de mardi 2 avril, sur la bande de Gaza. Puis, mercredi matin, deux roquettes ont frappé un terrain vague.

Heureusement, aucune victime ni blessé n’est à déplorer. Il s’agit des premières attaques depuis la trêve conclue fin novembre entre le gouvernement israélien et le Hamas, au pouvoir à Gaza. L’accalmie n’aura duré que quatre mois.

Plus tôt dans la journée de mardi, réagissant au décès de Maisara Abou Hamdiyeh, un détenu palestinien souffrant d’un cancer de la gorge, condamné à perpétuité pour tentative de meurtre, le groupe Majlis Choura al-Moujahidine, non lié au Hamas, avait tiré deux roquettes sans toucher le sol israélien.

Le Hamas, dont le chef en exil Khaled Mechaal, a été reconduit lundi 1er avril, a affirmé qu'il considérait le décès de ce détenu de 64 ans « avec la plus grande inquiétude » et qu'Israël « regretterait ses crimes ». Le président Mahmoud Abbas du Fatah et les autres partis palestiniens ont également attribué la responsabilité de la mort de M. Abou Hamdiyeh au gouvernement israélien.

Son décès intervient après la mort d'un autre détenu palestinien qui aurait été torturé dans une prison israélienne , d’après le ministère palestinien des Prisonniers.

Au total, près de 4 700 Palestiniens sont détenus dans les prisons, centres de détention et centres d’interrogatoire israéliens. Enfermés dans des conditions très difficiles, beaucoup ont entamé une grève de la faim.

Lire aussi :
Gaza à nouveau sous les bombes israéliennes
Gaza : quatre ans déjà, nous n’oublierons pas
Obama en Palestine sans espoir pour la paix
Palestine : le Hamas renouvelle sa confiance à Khaled Mechaal
Israël accusé d’avoir torturé à mort un détenu, les Palestiniens en colère
Samir Issawi, nouveau symbole des abus d’Israël envers les prisonniers palestiniens
A Paris, une soirée de soutien aux 1 500 prisonniers palestiniens en grève de la faim
Palestine : Salah Hamouri enfin libre




Loading