Connectez-vous S'inscrire
Rss
YouTube
Instagram
Google+
Twitter
Facebook
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité







Sur le vif

Film « islamophobe » : le réalisateur accuse Samy Naceri de « racket »

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 5 Septembre 2013



François Gérard, le réalisateur du film Voyage sans retour, a été débouté jeudi 29 août de l’action en justice qu’il avait intenté contre Samy Naceri qui joue dans son film.

M. Gérard, également réalisateur et acteur principal de son film, souhaitait que l’ancienne star de la saga Taxi « cesse de démolir la promo du film » car depuis un mois Samy Naceri se désolidarisait de cette œuvre cinématographique, tournée il y a huit ans.

Elle raconte l’histoire d'un voyou de la banlieue toulousaine, devenu un terroriste poseur de bombes après des voyages en Inde, en Afghanistan et au Pakistan. Samy Naceri y campe un policier antiterroriste. Mais l’acteur explique avoir été dupé par le réalisateur en pensant tourner dans un film basé sur les zones d'ombre de l'affaire Kelkal, un jeune terroriste tué lors d’un assaut de la police en 1995.

Depuis la mise en ligne de la bande-annonce du film dont la sortie prévue le 11 septembre prochain, Samy Naceri, sensible aux critiques d'internautes dénonçant l'amalgame fait entre islam et terrorisme, a décidé de s'en désolidariser et de taxer le film d'islamophobe.

Des accusations qui pourraient nuire à l'image de son réalisateur d’où son action judiciaire. Mais François Gérard, qui n’a pas pris d’avocat, n’a pas convaincu la justice. Le réalisateur a fait appel, mardi 3 septembre, auprès de la Cour d’appel de Paris. Il a également déposé un second référé dans lequel il accuse Samy Nacery de l’avoir « racketté » et d’avoir tenté « une escroquerie en bande organisée ».

« Samy Naceri acceptait de faire la promo de "Voyage sans retour" tant que j’opérais des versements. Dès que j’ai arrêté, car je ne pouvais plus payer, il s’est mis à descendre le film », raconte M. Gérard aux Inrocks en leur présentant un chèque et un mandat cash datant de 2012 au nom de l’acteur.

Le journal, qui a eu accès aux pièces de la procédure, indique ainsi, mercredi 4 septembre, que Samy Nacery assurait encore la promo du film en juin dernier au festival de Cannes. Avant, le 8 avril, il enregistrait même une vidéo promotionnelle du film.

Karim Achoui, président de la Ligue de défense judiciaire des Musulmans (LDJM), qui mène « une action en urgence » pour interdire la sortie du film, connaîtrait bien la famille Naceri dont Bibi, le frère de Samy, avec qui l'ancien avocat tourne un film, selon les informations de M le magazine du Monde.

Sous couvert d’accusations d’islamophobie, l’action judiciaire de M. Achoui viserait-elle simplement à rendre service à son ami ? « Pour qu’on soit clair, moi j’ai rien à voir avec Achoui. Il attaque de son côté parce qu’il veut défendre la cause musulmane. Mais je marche pas avec lui. Moi je m’en fous que le film sorte ou pas. Moi je défends ma paroisse, je défends mon honneur, c’est pourquoi je ne veux ni descendre le film, ni faire la promo du film », répond sans détour Samy Naceri, joint par les Inrocks mercredi 4 septembre.

L’acteur répète n’avoir jamais vu Voyage sans retour en intégralité et explique toujours avoir pensé tourner dans un film sur Khaled Kelkal même quand il en assurait la promotion tout dernièrement. « Depuis six ans, je n’ai jamais vu le film fini, donc pour moi, je parle toujours du même film. Moi j’avais des mecs de la communauté musulmane qui m’attaquait sans cesse via le Twitter de ma femme. François Gérard, lui, balançait des bandes annonce où l’on ne voit que moi. Donc je reçois des insultes du style : “tu devrais prévenir le ministère de l’Intérieur”, “fais gaffe à tes enfants”… Donc moi je prends peur, j’explique que je ne suis pas musulman mais pas islamophobe non plus », raconte-t-il, en précisant ne pas avoir de compte Twitter alors qu’un compte en son nom faisait part de son énervement face à ces critiques.

Si Samy Naceri ne cache pas avoir demandé une renégociation de son salaire pour ce film, il accuse à son tour son réalisateur de manœuvres frauduleuses. La passe d’armes entre les deux hommes est loin d’être terminée.

Lire aussi :
Samy Naceri taxe d'islamophobe un film dans lequel il joue




Loading