Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Etats-Unis : des musulmans lancent une campagne pour la réparation d'un cimetière juif profané

Rédigé par Imane Youssfi | Mercredi 22 Février 2017



Cimetière Chesed Shel Emeth (Missouri), après profanation des tombes
Cimetière Chesed Shel Emeth (Missouri), après profanation des tombes
Près d’une centaine de pierres tombales ont été profanées au cours du week-end du 18 et 19 février au cimetière juif Chesed Shel Emeth dans la ville de Saint-Louis (Missouri). L'Association rabbinique de Saint-Louis, qui organise avec d’autres organisations juives un grand nettoyage du cimetière en présence du gouverneur Eric Greitens, a dénoncé les profanations comme des « actes de vandalisme horrifiants et honteux » dans un communiqué.

L'activiste américaine Linda Sarsour et Tarek El-Messidi, entrepreneur social et créateur de l’ONG Celebrate Mercy, ont lancé une collecte pour venir en aide aux familles des défunts.

« Nous espérons envoyer un message d’unité des communautés juive et musulmane. Il n'y a pas de place pour ce type de haine, de profanation et de violence en Amérique. Nous prions pour que cela rétablisse un sentiment de sécurité et de paix pour la communauté juive américaine qui a sans aucun doute été ébranlée par cet événement », est-il écrit sur la plateforme de la cagnotte. Les deux protagonistes visaient la somme de 20 000 dollars. À leur grande surprise, elle atteint aujourd’hui plus de 61 000 dollars. Le surplus ira pour des tombes vandalisés ailleurs, ont-ils indiqué.

Onze centres communautaires juifs ont également reçu des alertes à la bombe aux États-Unis ces derniers temps. La plupart d’entre les menaces ont été considérées comme des canulars mais la crainte est forte. Donald Trump a condamné, mardi 21 février, ces actes à l’occasion d’une visite du Musée de l’histoire afro-américaine à Washington, les qualifiant d'« horribles » et « douloureuses ». Le nombre de groupes de haine ont triplé aux Etats-Unis en 2016.





Loading