Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Du halal au menu de cinq joueurs du PSG

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 11 Avril 2013



En déplacement à Rennes, samedi 6 avril, pour le match comptant pour la 31e journée de la Ligue 1, les joueurs du Paris Saint-Germain (Paris) ont occupé un hôtel du sud de Rennes.

Il a pu être constaté que le club ne badine pas sur l’alimentation de son équipe, qui compte dans ses rangs des joueurs vedettes comme David Beckham et Zlatan Ibrahimovic. Le PSG a ainsi laissé des consignes claires à l’hôtelier rennais, dévoile Ouest France, qui a réussi à mettre la main sur un document listant ces recommandations.

Rien n’est laissé au hasard. D’ailleurs, le chef cuisinier, qui suit toujours l’équipe, veille au grain. Ses consignes sont nombreuses pour l’élaboration de plats : il ne faut ne pas cuire les pâtes à l’avance, ne jamais utiliser de margarine, aucune mayonnaise, pas de friture, utiliser uniquement des œufs bio issus de poules élevées en liberté, de la viande bio, des produits de la mer frais. Le club se dit même prêt à faire intervenir d’autres fournisseurs pour avoir de bons produits.

Côté présentation, « les joueurs préfèrent bénéficier d’un buffet afin de pouvoir se servir eux-mêmes », est-il indiqué en précisant l’importance d’« étiqueter chaque aliment du buffet afin que les joueurs puissent les identifier ».

« Cinq de nos joueurs mangent exclusivement de la viande halal. Nous vous demandons de prévoir cinq portions de poulet halal et de bœuf halal pour notre séjour », fait également savoir le club.

Quant aux minibars des joueurs, ils « doivent être vidés de toutes boissons alcoolisées, mais doivent rester dans les chambres des joueurs », apprend-on.

Ces règles alimentaires sont diffusées à tous les hôteliers accueillant les joueurs parisiens. « Aux vues des exigences importantes qui pèsent sur les joueurs dans le football moderne, le choix de la nourriture joue un rôle significatif dans leurs performances », estime le club parisien.

Les joueurs du PSG peuvent, eux, compter sur un contrôle assidu des aliments qu'ils consomment, à l'inverse du consommateur lambda, qui a toutes les raisons de se méfier de la filière agroalimentaire depuis le scandale de la viande de cheval.

Lire aussi :
PSG : le Qatar s'achète Beckham
Le PSG appartient à 100 % au Qatar
Des lasagnes non halal au cheval : un scandale européen
Le halal, c’est manger bio et végétarien