Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Points de vue

Des conseils aux parents pour préparer sereinement la rentrée scolaire

Rédigé par Khadija Ahouzi | Jeudi 29 Août 2019



Des conseils aux parents pour préparer sereinement la rentrée scolaire
Après deux mois de vacances estivales bien méritées, il n’est pas toujours facile de reprendre le chemin de l’école, ni pour les parents ni pour les enfants. Ce moment demande une préparation minutieuse afin que les choses se fassent de la façon la plus douce et la plus agréable.

Passer des pieds dans le sable aux pieds sous la table dans une salle de classe peut être vraiment angoissant pour un enfant, notamment si c’est une entrée pour la première fois à l’école, un passage en CP, une entrée au collège ou au lycée ! Autant de changements dans la vie de nos petites et grandes têtes blondes et brunes qu’il nous faut impérativement préparer en amont.

Voici quelques conseils que chaque parent pourra adapter selon son mode de vie et ses objectifs !

Acheter les fournitures scolaires

De préférence, ne partez pas en vacances avant d’avoir acheté les fournitures scolaires afin d’avoir l’esprit complètement serein. Surtout, avant tout achat, pour un souci de responsabilité écologique et d’économie, il est impératif de vérifier le matériel de l’année dernière. Si celui-ci est encore en bon état, pourquoi racheter ? En agissant ainsi, nous faisons du bien à notre porte-feuille et à notre planète en étant des consommateurs conscients et responsables.

Si votre enfant souhaite vraiment changer de trousse ou de cartable et que vous jugez que vous pouvez lui faire cet achat, offrez son sac à des associations ou remettez-le dans des grandes surfaces qui récupèrent les sacs dont nos enfants ne se servent plus.

Une fois le tri fait dans les cartables de l’année dernière, allez en magasin de préférence aux heures et jours où il y a le moins d’affluence. Et pourquoi ne pas profiter des soldes pour acheter ce qui est nécessaire afin de faire quelques économies en plus qui pourront être dépensées ailleurs ?

Si les fournitures ne sont pas achetées avant de partir en vacances, cela peut toujours être fait à votre retour ! A condition tout de même que vous ne rentriez pas la veille de la rentrée scolaire.

Discuter avec ses enfants

Raconter à nos enfants des anecdotes de notre scolarité, parler de nos professeurs, de nos matières préférées et de nos anciens camarades de classe sont autant de bonnes façons d’aider nos enfants à s’apaiser face à une rentrée scolaire qui peut être réellement une très grande source de stress pour eux.

Laissez-les exprimer leurs peurs, leurs envies, leurs frustrations… Libérez leur parole et soyez dans l’écoute active. Posez des questions sur ce qu’ils ressentent, comment ils se sentent, sur ce qui les stresse ou, au contraire, sur leur impatience à retourner à l’école.

La préparation à ce grand jour n’est pas seulement matérielle mais elle est surtout émotionnelle et psychologique. Un enfant qui sent que ses parents sont là pour le soutenir, qui les sent intéressés par ce qu’il fait en donnant de la valeur à sa vie scolaire sera certainement apaisé !

Retrouver un bon rythme

Durant les vacances scolaires, notre rythme de vie est complètement chamboulé, surtout si l’on part en voyage dans un autre pays ou une autre ville. Les horaires de la prise de repas ou du coucher des enfants sont altérés et cela est normal. Avouons-le, c’est même très agréable de ne plus regarder sa montre ni l’horloge pour savoir s’il est l’heure ou pas d’aller en classe.

Les enfants notamment en bas-âge auront besoin qu’une bonne semaine avant la rentrée, les bonnes habitudes soient reprises pour que leurs corps suivent le rythme. Il est en effet très déstabilisant pour un petit corps d’enfant de passer d’un coucher et d'un lever tardifs à tout son contraire du jour au lendemain !

Reprendre un rythme normal avant la rentrée est essentiel pour que les choses se passent bien, que les enfants ne soient pas trop fatigués et que leurs nerfs ne craquent pas avant même d’être entrés en classe !

Nous-mêmes en tant qu’adultes devrions suivre ce conseil et réapprendre à nous coucher tôt afin d’être complètement sereins et disponibles pour nos enfants lors de la reprise.

Préparer le jour J

La veille de la rentrée scolaire, sacs et cartables, vêtements et chaussures doivent être prêts ! Vous souvenez-vous de ces veilles d’écoles où nous préparions avec nos parents nos nouvelles tenues, cartables et paires de chaussures ? Notre impatience à voir le jour se lever pour retourner sur les bancs de l’école ?

Laissez vos enfants préparer avec vous leurs sacs et la tenue qu’ils souhaitent porter le premier jour de classe, cela leur permet de bien appréhender la rentrée et de vivre cette journée dans la bonne humeur et la joie.

Faire même quelques photos d’eux avant de sortir est une bonne façon de marquer le coup. Ils pourront se revoir dans quelques années et se remémorer les souvenirs vécus avec vous et avec leurs camarades !

Pas de pression

Nous avons parfois tendance à demander beaucoup à nos enfants quant à leur réussite scolaire, sans prendre en compte leurs individualités, difficultés, rythmes… C’est ainsi que nous tenons parfois des discours très culpabilisants et qui amènent stress et pression dans leur vie de petit écolier du type : « Tu as intérêt à réussir, ne bavarde pas en classe, si jamais la maîtresse me dit que tu n’as pas été sage cela va barder ! »

Et si nous apprenions plutôt à utiliser des phrases positives et valorisantes telles que :

« Qu’est-ce que tu es beau et grand maintenant, tu vas être un élève exemplaire dans ta classe. Tes professeurs ont de la chance de t’avoir comme élève ! »

« J’ai confiance en toi, je sais que tu vas faire de ton mieux et réussir ! »

« Tu as le droit de te tromper et de ne pas toujours réussir en classe, je t’aimerai toujours autant ! »

Il nous faut apprendre à changer notre façon de voir l’école et nos discours pour motiver nos enfants. L’école est un moyen pour nos enfants de décrocher des diplômes, un moyen de s’enrichir, de se cultiver, d’apprendre… mais combien sont nombreux ceux qui ont réussi professionnellement alors qu’ils n’ont jamais été premiers de la classe ou même qui n’ont pas fait de longues études. Chaque enfant a un rythme qui lui est propre, une faculté à apprendre et travailler qui est la sienne. Encourageons-les, motivons-les, accompagnons-les mais ne faisons pas de l’école une source de conflits, de pressions et de dévalorisations de nos enfants lorsque ceux-ci échouent. Echouer est un apprentissage !

Lire aussi : Les enfants d’aujourd’hui ne sont pas ceux d’hier - Introduction à la parentalité positive

S’engager dans la vie scolaire

On ne le dira jamais assez : être présents aux différentes réunions avec les professeurs, déposer et aller chercher nos enfants à l’école, se rapprocher de l’association des parents d’élèves, vérifier les cahiers, discuter de la journée passée avec nos enfants, rencontrer les professeurs… sont autant d’éléments importants pour que nos enfants s’épanouissent à l’école.

Notre présence chaque année près de nos enfants à l’école leur permet d’être rassurés et apaisés. Ils savent que nous sommes près d’eux avant même que la rentrée n’ait lieu et cela leur permet de vivre chaque nouvelle étape de leur scolarisation en étant plus sereins.

Les enfants grandissent vite et, un jour, ils prendront le chemin de l’école seuls sans avoir besoin d’être accompagnés. Profitons de ces moments où nous leur tenons encore la main pour les déposer dans leur école.

Profitons de tous ces bons moments qu’ils vivent à l’école pour renforcer notre relation parents/enfants. Faisons de chaque rentrée, un moment pour que nos enfants prennent confiance en eux et grandissent pour devenir des adultes équilibrés et épanouis.

*****
Première parution de l'article sur le site de Participation et Spiritualités Musulmanes (PSM).