Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Danemark : une ministre appelle les jeûneurs du Ramadan à prendre des congés

Rédigé par Lina Farelli | Mardi 22 Mai 2018



Danemark : une ministre appelle les jeûneurs du Ramadan à prendre des congés
Dans une tribune parue dans le tabloïd BT, la ministre danoise à l’Intégration et l’Immigration Inger Støjberg n'a pas hésité à appeler les jeûneurs du Ramadan à prendre des congés. « Cela peut être dangereux pour nous tous », a-t-elle avancé pour justifier son interpellation.

« Je veux appeler les musulmans à prendre des congés pendant le mois de Ramadan pour éviter des conséquences négatives sur le reste de la société danoise », a expliqué ce membre du gouvernement danois.

Droit au but : pour Inger Støjberg, il est juste impossible de faire son travail comme il faut et de jeûner en même temps. Le mois de jeûne pourrait affecter « la sécurité et la productivité » des travailleurs. Elle a pris l’exemple des chauffeurs de bus qui « n’ont ni bu ni mangé depuis plus de dix heures » et qui, selon elle, ne pourraient nullement accomplir leurs tâches. « Cela peut être dangereux pour nous tous », a-t-elle soulevé.

Inger Støjberg ne s’est pas arrêté sur l’appel à la prise des congés. Fidèle à une réputation qui lui a valu plusieurs critiques depuis ses prises de fonction en 2015, la ministre a laissé sous-entendre une éventuelle inadaptabilité des pratiques du Ramadan avec la société moderne.

« Je me demande si un impératif religieux condamnant d’observer un pilier de l’islam vieux de 1400 ans est compatible avec la société et le marché du travail que nous avons au Danemark en 2018 », a-t-elle suggéré. Ses concitoyens musulmans apprécieront les préjugés d'une ministre qui n'aime pas faire dans la nuance.

Mise à jour : La ministre a essuyé une salve de critiques après ses propos. La compagnie Arriva, la plus importante société de transport en commun au Danemark employant 3 500 personnes, a déclaré n’avoir jamais eu d’incidents à cause de conducteurs qui jeûnaient pendant le mois du Ramadan. « Nous n'allons pas essayer de régler un probléme qui n'existe pas », a déclaré une porte-parole de la société.

De con côté, l’Union des musulmans du Danemark a remercié avec ironie la ministre pour son souci des conditions de santé des jeûneurs, tout en soulignant que les musulmans « peuvent prendre soin d’eux-mêmes et de la société, même quand ils jeûnent ».

Lire aussi :
Ramadan : préserver sa santé, une obligation au-dessus du jeûne
La gestion du temps du Ramadan
Ramadan en entreprise : le travail avant tout