Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Contre les prières de rue, Abdallah Zekri veut voir doubler le nombre de lieux de culte

Rédigé par | Vendredi 17 Novembre 2017



Contre les prières de rue, Abdallah Zekri veut voir doubler le nombre de lieux de culte
Invité de la matinale de Jean-Jacques Bourdin sur RMC, Abdallah Zekri, président de l’Observatoire national contre l’islamophobie, a réagi à la polémique des prières de rue à Clichy-la-Garenne, vendredi 17 novembre. Il s’est dit « consterné de voir des musulmans prier dans des caniveaux. Je suis contre les prières de rue, il faut trouver des solutions ».

« Pour arrêter le phénomène de prières de rue, il serait souhaitable de doubler le nombre des lieux de culte », a-t-il affirmé. Ce membre du Conseil français du culte musulman (CFCM) estime qu’il faudrait environ 5 000 lieux de culte musulmans contre 2 500 aujourd'hui.

« La religion musulmane est arrivée en dernier, elle n’a pas pu bénéficier de la construction de lieux de culte », souligne-t-il. Abdallah Zekri précise que ces projets doivent être financés par les musulmans eux-mêmes et non par des financements étrangers. « Les fidèles ont suffisamment d'argent pour construire ces 2 500 lieux de cultes qui manquent » mais doivent faire face à « l’hypocrisie de certains maires » qui bloquent la construction de ces lieux : « Lorsqu'une association trouve un terrain ou un local à acheter, le maire fait préemption immédiatement et bloque cette construction. Ce n'est pas dans son intérêt puisqu'on arrive à la situation de Clichy avec des prières de rue. »

Abdallah Zekri a réitéré sa position sur CNEWS dans la matinée. Il a précisé qu’il fallait doubler le nombre de lieux de culte, pas forcément des « mosquées-cathédrale » mais « des salles de prière de quartiers ». Il en a profité pour adresser un tacle à Manuel Valls qui s’était positionné en défenseur des musulmans de France. « Monsieur Valls n’a pas à m’aider. Il n’a qu’à s’occuper de ses affaires. Il ne m’a jamais défendu. Lorsqu’il est devenu Premier ministre, il n’a plus voulu discuter avec le bureau du CFCM », a déclaré avec véhémence Abdallah Zekri, qui accuse le député d’être « islamophobe ».

Lire aussi :
Clichy-la-Garenne : l’UAMC renonce (pour l’instant) aux prières de rue
« Stop aux prières de rue ! », des élus franciliens manifestent en soutien au maire de Clichy





Loading










Votre agenda