Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Condamnation inédite d’un fidèle pour « violation du libre exercice du culte »

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 29 Mai 2015



Condamnation inédite d’un fidèle pour « violation du libre exercice du culte »
Une première en France. Un fidèle musulman de 52 ans, adepte d’une lecture très rigoriste de l’islam, présenté comme un « salafiste », a été condamné, mercredi 27 mai, pour « violation du libre exercice du culte » par le tribunal de police.

L’homme n’appréciait guère les prêches de l’imam de la mosquée de Oullins, commune de l'agglomération lyonnaise. Mais au lieu de ne plus fréquenter cette salle de prière, il ne se gênait pas de critiquer publiquement les prêches au point de perturber les moments de prières. Mais l’imam pointé du doigt ne s’en est pas arrêté là et a saisi les autorités, qui lui ont donné raison. Une première s’agissant du culte musulman et qui pourrait bien faire jurisprudence.

Mathieu Allard, avocat de l’Association d’orientation islamique qui régit la mosquée d’Oullins, a qualifié cette décision d’« intéressante ». « Le tribunal a appliqué la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat qui protège l’exercice du culte. Il a considéré qu’il a troublé le libre exercice du culte. C’est à notre connaissance la première fois qu’un tribunal se prononce à ce titre sur le culte musulman », a-t-il expliqué à l'AFP.

L’homme incriminé a écopé d’une amende de 1 500 euros dont 500 avec sursis et devra également verser des dommages et intérêts de 1 000 euros à l’association sans compter les 800 euros au titre des frais de justice. Toutefois, l’affaire devrait retourner aux mains de la justice. D'après son avocat Christophe Bruschi, le fidèle mécontent « estime n’avoir rien fait de mal » et compte faire appel.

Lire aussi :
Grande Mosquée de Lyon : 20 ans pour une pionnière de l’islam de France
Des imams diplômés en laïcité salués par Manuel Valls
Monsieur Bouziane a le droit d’être Salafiste





Loading