Connectez-vous S'inscrire






Société

Des imams diplômés en laïcité salués par Manuel Valls

Rédigé par Maria Magassa-Konaté | Vendredi 11 Octobre 2013

Les cadres musulmans et les fonctionnaires ayant suivi la formation inédite proposée par l'Université Catholique de Lyon, l’Université Lyon 3 et l'Institut français de civilisation musulmane de la Grande mosquée de Lyon, ont reçu leur diplôme jeudi 10 octobre. Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, s'est joint à cette occasion au recteur Kamel Kabtane pour saluer ces nouveaux diplômés qui incarnent « l’islam de France ».



Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, avec Kamel Kabtane, recteur de la Grande Mosquée de Lyon, lors de sa cérémonie de remise de diplômes aux cadres musulmans le 10 octobre. © AFP
Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, avec Kamel Kabtane, recteur de la Grande Mosquée de Lyon, lors de sa cérémonie de remise de diplômes aux cadres musulmans le 10 octobre. © AFP
Jeudi 10 octobre, 17 h, à la Préfecture du Rhône. Les imams ayant participé à la formation menant à l’obtention d’un certificat « Connaissance de la laïcité » sont à l’honneur. Ils reçoivent ce jour leur diplôme au même titre que les gradés du diplôme universitaire (DU) « Religion, liberté religieuse et laïcité ».

Ces étudiants ont suivi, durant l’année universitaire 2012-2013, ces deux nouvelles formations proposées par l'Université Catholique de Lyon, l’université Lyon 3 et l'Institut français de civilisation musulmane (IFCM) de la Grande Mosquée de Lyon. Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur était présent à cette cérémonie de diplômes, créés pour former des cadres musulmans à la langue française, à l'histoire des religions et de la laïcité et mieux faire connaître l’islam aux fonctionnaires.

17 étudiants pour le certificat « Connaissance de la laïcité »

Le 15 octobre 2012, la première promotion du certificat « Connaissance de la laïcité » faisait sa rentrée à Lyon. Cette formation, qui fournit un enseignement à la langue française et à la laïcité, s’adresse à des imams, aumôniers musulmans de prison ou d’hôpitaux, à des enseignants d’écoles musulmanes et des responsables associatifs. L’objectif affiché est de former des cadres musulmans toujours mieux ancrés dans le contexte français.

A la rentrée 2012, 21 personnes ont intégré le cursus mais ce sont 17 étudiants qui sont restés jusqu’à la fin, nous fait savoir Kamel Kabtane avant la cérémonie de remise des diplômes. Les étudiants ont suivi des cours « de droit, de connaissance de religions, des cours de français ou encore sur l’islam et son contexte », rappelle le recteur de la Grande Mosquée de Lyon.

Pour valider leur diplôme, ils ont passé « des examens », « fournit des mémoires » et fait des « stages dans des administrations », indique le recteur. « Il y a eu une commission de mémoires », précise M. Kabtane. Les thèmes soulevés : « la place de l’imam en France » ou « l’enseignement du fait religieux dans les écoles confessionnelles ».

Lancé en même temps, le DU « Religion, liberté religieuse et laïcité », destiné aux professionnels travaillant dans les hôpitaux, les administrations ou les écoles et pouvant être confrontés à des questions religieuses, a été suivi par une quinzaine d’étudiants. On est loin de la cinquantaine d’inscriptions attendue .« Le financement est lourd, ce n’est pas facile de convaincre les collectivités locales », explique M. Kabtane. Mais « cela va venir », anticipe-t-il.

L’intérêt de l'Etat à aider le culte musulman

A l’inverse, l’Etat approuve la mise en place de ce double-cursus qu’il finance en grande partie . Et la présence de Manuel Valls, ministre en charge des Cultes, à la cérémonie de remise des diplômes, « montre l’intérêt attaché à cette formation », note Kamel Kabtane.

Sa présence « peut montrer qu’il est décidé à aider le culte musulman à former ses imams », juge le recteur de la Grande Mosquée de Lyon, ravi que « l’Etat accompagne » un tel dispositif pour aider « l'islam de France ». Il va sans dire que cette posture n'est pas dénuée d'intérêts. En attendant l'exportation des formations dans d’autres régions de France, à Lyon, les deux nouvelles promotions de ce cursus « original » réunissant trois institutions feront leur rentrée dès la semaine prochaine.






Dans la même rubrique :
< >

Loading










Nos services web

Recevez le meilleur de l'actu