Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Coexister retrouve son statut d’intérêt général

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 7 Août 2013



Heureux sont les membres de Coexister. L’association, qui réunit depuis quatre ans des jeunes chrétiens, musulmans, juifs et athées pour défendre le dialogue interreligieux, a retrouvé son statut d’intérêt général dont elle a été privée à sa surprise en janvier dernier.

Cette décision, connue mardi 6 août, a été prise le 24 juillet par la Direction générale des finances publiques à l’origine du retrait. « L’association Coexister ne peut se prévaloir d’un caractère éducatif. Pour que le caractère éducatif soit reconnu, l’activité de l’association doit permettre la transmission d’un savoir et assurer aux élèves le développement de leurs capacités morales », s’était-elle alors justifiée.

L'association s’était très tôt engagée dans une bataille pour retrouver son statut, qui permet notamment aux donateurs d’obtenir des déductions fiscales. Outre une pétition qui avait réuni 3 500 signatures, Coexister avait déposé un recours au tribunal administratif.

« La procédure commençait le 19 mars sous la double forme d’un référé et d’une demande complète de réexamen sur le fond. Le référé était rejeté le 28 avril et passait donc en pourvoi en cassation devant le Conseil d’État. La procédure sur le fond a poursuivi son chemin au Tribunal Administratif de Paris pour aboutir sur un retour en arrière de la part de la Direction Générale des Finances Publiques elle-même » le 24 juillet, raconte le mouvement interreligieux.

« Cette décision nous réjouit grandement dans la mesure où elle permet non seulement un abrégement de procédures longues et inutile », lance-t-il.

Coexister va pouvoir se consacrer pleinement à ses activités. Plusieurs de ses membres se sont lancés dans un tour du monde de l’interreligieux en juillet .

Lire aussi :
Stop à la stigmatisation des étudiants musulmans au sein des universités françaises !
Interfaith Tour : les jeunes de Coexister font leur tour du monde
Interreligieux : tour du monde de Coexister, Atef Boukra président
L’avenir du dialogue interreligieux assuré par la jeunesse
Coexister en lutte pour retrouver le statut d'intérêt général
Le statut d'intérêt général retiré à Coexister, recours à la justice