Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Caricatures : l'UOIF porte plainte contre France Soir

| Vendredi 3 Février 2006



L'Union des organisations islamiques de France a annoncé vendredi matin qu'elle allait porter plainte vendredi contre des journaux français qui ont publié des caricatures du prophète Mohamed (psb).


Parallèlement à un appel à la sérénité face à la polémique sur la publication de caricatures du prophète Mahomet, l''Union des organisations islamiques de France, (UOIF) une importante organisation musulmane française, a annoncé vendredi matin qu'elle allait porter plainte vendredi contre des journaux français qui ont publié ces caricatures. "Nous allons demander à nos avocats de porter plainte et de saisir la justice rapidement. Des plaintes vont être déposées ce soir à Paris. Nous allons porter plainte contre tous les médias français qui ont reproduit ces images", a déclaré à la presse Lhaj Thami Brez, président de l'UOIF.


Nous voulons "une condamnation symbolique pour que cela ne recommence pas", a-t-il ajouté, citant des quotidiens qui ont reproduit certaines des caricatures notamment France-Soir et Libération. "Nous demandons protection auprès de la justice, c'est l'agression contre une religion à un certain moment dans un pays de droit. Ce sont les instances judiciaires qui tranchent. La presse n'est pas un pouvoir au-dessus de tous les pouvoirs, son travail est réglementé, est contrôlé par la loi, le droit. Liberté d'expression oui, mais dans le respect des religions, a-t-il ajouté". L'UOIF est membre du Conseil français du Culte musulman.

Par ailleurs, l'organisation se dit satisfaite du limogeage du directeur de France Soir après la parution des douze dessins danois de la discorde dans les colonnes du quotidien français mercredi. C'est à ses yeux "un signe de respect et de compréhension des sentiments de centaines de millions de musulmans". L'UOIF condamne "avec fermeté les dérives commises sous prétexte de la liberté d'expression".