Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Birmanie : Laurent Fabius dénonce « les dérives du nationalisme bouddhiste »

Rédigé par | Vendredi 8 Novembre 2013



A l’occasion du colloque « Religions et politique étrangère » organisé par Sciences Po Paris les 5 et 6 novembre, le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a dénoncé « la confessionnalisation des crises », notamment en Birmanie où la minorité musulmane est victime de graves violences.

« Je souhaite, à l’occasion de notre colloque, adresser un message particulièrement ferme à ceux qui, s’exprimant disent-ils au nom de leur foi, cherchent à dresser les communautés les unes contre les autres. Les appels à l’intolérance et à la haine, qu’ils soient le fait de responsables politiques ou de dignitaires religieux, doivent être condamnés », a-t-il indiqué.

« Cette condamnation ne connaît aucune exclusive. Les dérives du nationalisme bouddhiste en Birmanie, de prêcheurs pentecôtistes nigérians ou de responsables ultra-orthodoxes ultra-belliqueux au Proche et au Moyen-Orient sont condamnables », a ainsi fait savoir le chef de la diplomatie française, déclarant plus tôt que la défense des minorités est une priorité.

Du fait de « l’instrumentalisation de la religion au service de luttes politiques », « les minorités religieuses sont souvent brimées, parfois harcelées et même persécutées, qu’elles appartiennent à des communautés chrétiennes comme en Irak, au Pakistan ou musulmanes comme en Birmanie ou à d’autres groupes encore comme les bahaïs en Iran », avance Laurent Fabius.

L’Union européenne, avec le concours de la France, avait levé en avril dernier les sanctions économiques contre la Birmanie pour l’encourager dans son processus de démocratisation. Depuis, la réhabilitation du pays sur la scène internationale est toujours à l'oeuvre, au grand dam des ONG et collectifs de défense des minorités qui dénoncent les crimes contre les musulmans.

Lire aussi :
Le fait religieux, un incontournable de la diplomatie française
L’ONU alarmée par la « ségrégation » des musulmans en Birmanie
« Nous, les innommables », un ouvrage salutaire sur les Rohingyas
Birmanie : la toute-puissance des moines devant une minorité musulmane désemparée
Birmanie : 969 et ses mouvements islamophobes officiellement interdits
Birmanie : le dalaï lama au secours des musulmans
Vers un nouveau Rwanda en Birmanie, Hollande interpellé
La Birmanie réhabilitée sur le dos de ses musulmans persécutés
Birmanie : reportage sur le massacre à huis-clos des Rohingyas
Tariq Ramadan : la fraternité, un impératif face au massacre de musulmans en Birmanie


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur