Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Belgique : la prestation de serment d’un élu musulman perturbée

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 5 Décembre 2012



En Belgique, l’élection de deux conseillers communaux issus de la liste Islam est loin de plaire à tout le monde. Après une pétition lancée par des militants d’extrême-droite pour invalider leur élection, la prestation de serment de Redouane Ahrough, élu à Anderlecht, lundi 3 décembre, a été chahutée.

Ainsi, à la fin de la cérémonie, David Erzet, président de l'association Nonal qui a pour but de se battre contre « l’islamisation grandissante » de l'Europe, s'est levé pour déclarer qu'il était illégal et anti-démocratique de tolérer un élu qui espère faire de la Belgique, « un Etat islamique ». Il était accompagné d'Alain Wagner, président de l'International Civil Liberties Alliance (Icla) en France. Les perturbateurs ont été rapidement sortis de la salle du conseil communal.

Mischaël Modrikamen, le président du Parti populaire (PP), et cinq à sept membres du mouvement d'extrême-droite Nation étaient également présents lors de la prestation de serment de M. Ahrough. Ils ne sont pas intervenus mais sont dans la même stratégie de diabolisation des musulmans.

Lhoucine Aït Jeddig, second élu pour la liste Islam à Bruxelles-Capitale a pour sa part pu prêter serment dans le calme à Molenbeek.

Lire aussi :
Belgique : l’extrême droite derrière la pétition visant des élus musulmans
Belgique : une pétition contre deux élus de la liste Islam
Bruxelles : deux élus issus de la liste Islam